Libellés

vendredi 20 avril 2012

Archéologie

Itinéraires antiques du secteur Laniscat-Gouarec (Côtes d'Armor)

De nombreux auteurs ont publié sur les voies antiques armoricaines (A. Le Diuzet, R.P.Giot, J. L'Helgouach, J.Briand, J.Y. Eveillard, R. Kerviler...) et en particulier sur la plus importante voie romaine du secteur, celle de Condate-Vorgium (Rennes-Carhaix) que l'on peut suivre de St Gelven à Gouarec, à partir des indications de J.Y. Eveillard.
Cette voie passe à 100m à l'est de la chapelle St Golven, se dirige vers le Halien, puis le Zélo. Elle se poursuit à 300m au sud de l'église de St Gelven et va vers le Longeau où elle traverse le Daoulas sur un pont à multiples dalles de schiste, encore visible aujourd'hui.
Cet ouvrage mériterait sans aucun doute une action de restauration. Il constitue l'un des rares vestiges encore en place de cette importante voie romaine. De cet endroit, la voie remonte sur Canac'h Laeron, Toul Bleiz, an Alle Braz et le Liscuis en passant sur une chaussée surélevée empierrée qui marquait le passage du Len, ruisseau du Liscuis. La voie bifurque ensuite à gauche pour reprendre son tracé  est-ouest. Dans la sortie de la vallée du Liscuis se trouvait au moyen-âge, une fortification appelée "Castel Liscuis coz" qui gardait l'entrée du village de Rosquelfen (C489 et 490 du cadastre de Laniscat).
La voie passe à 200m au sud de la chapelle de Rosquelfen et emprunte la "venelle de Rosquelfen" qui la fait déboucher au carrefour actuel de la route Gouarec-Laniscat et Gouarec-Ste Tréphine (lieu dit le Poteau). La voie traverse le Blavet au nord de Gouarec sur un gué dallé pour passer à 100m au sud de la chapelle de St Gilles. Elle rejoint ensuite Stangarmel, Kerjaffray, St Jean, Kerleau en traversant le Doré, Kerabin et arrive à Rostrenen par Coadernault.
Deux autres voies croisent cette grande voie est-ouest, une à Gouarec (par la Villeneuve, Stango)
et l'autre à l'est de la vallée du Daoulas (Bon-Repos, St Gelven); itinéraires précisés ultérieurement.
Les trois photos jointes concernent le franchissement du Daoulas par la grande voie Condate-Vorgium. Les structures en pierres sèches de l'ouvrage important par sa longueur, sont encore visibles bien que bousculées par la végétation. Un projet de restauration de cet ouvrage serait en cours d'étude (communes de Laniscat et St Gelven, avec l'aide d'une association dynamique de marcheurs locaux (Korriganed Gouarec).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire