Libellés

mercredi 30 mai 2012

chapelle de Rosquelfen

Blasons de la chapelle.

Nous avons poursuivi l'étude des blasons  de la voûte et du retable avec l'appui de généalogistes et spécialistes de l'héraldique. Le moment est venu de faire le point sur ces recherches.
Suite à une discussion sur le forum de "histoires de Bretagne" (yahoogroupes), et devant une impasse liée au blason du retable (d'argent aux trois croissants de gueules, voir l'article du 30 décembre 2011 sur ce blog) nous avons vérifié l'authenticité des formes et des couleurs en échantillonnant le blason de la voûte.
Ce blason aux trois croissants est positionné sur le premier blochet de la voûte en partant du coeur et tenu par un personnage dont on aperçoit les deux mains de part et d'autre du blason. Celui-ci, comme toute la voûte de la chapelle est recouvert d'une peinture gris-bleu-vert assez indéfinissable car modifiée par le temps. Sous cette couche gris-bleu-vert, les croissants sont colorés en blanc ainsi que le blason lui-même. Ces couleurs sont compatibles avec un blason d'azur aux croissants d'argent, car la couleur azur a pu se modifier avec le temps. Pour le savoir, une analyse des pigments serait appropriée. Ce qui découle de l'examen détaillé de ce blason c'est l'absence de pigment rouge et donc de la couleur rouge sur les croissants.
Un nouveau problème se pose donc maintenant qui consiste à vérifier si les deux blasons de la chapelle ont une même origine alors qu'ils n'ont pas la même couleur.
Question: les couleurs observées sur le blason du retable sont elles les couleurs d'origine ou ont elles pu être modifiées au cours d'une étape de déplacement du mobilier ou d'une restauration ancienne, le rouge rendant les croissants plus visibles sur fond blanc que du blanc sur fond bleu?
Pour vérifier cette hypothèse il est nécessaire d'avoir l'avis des derniers experts restaurateurs du retable (société COREUM de Bieuzy-les-Eaux) et peut-être aller plus loin dans l'analyse des pigments présents. Rappelons que le retable est classé depuis août 1964 et que cette étude devra passer par les services de conservation du patrimoine qui sont seuls habilités dans ce domaine. Pour l'instant, l'hypothèse d'un blason appartenant aux de Ponthou est envisagée car cette famille est bien présente à proximité de Rosquelfen au XVe et XVIe siècle. La recherche se poursuit donc dans ce sens avec l'appui de Pierre Le Dour . A suivre donc...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.