Libellés

jeudi 25 avril 2013

Mégalithe, archéologie

Le menhir de Glomel

C'est sur la commune de Glomel en Côtes d'Armor, à une quinzaine de kilomètres de Rosquelfen que se situe le menhir le plus lourd de Bretagne encore debout!

Il s'agit plutôt d'un cône que d'un cylindre dont la hauteur est de 8,60m pour un diamètre de 4m à la base. Ce mégalithe impressionnant par sa taille est en granite porphyroïde de Rostrenen que l'on reconnait très bien à ses grands feldspaths blancs qualifiés localement de "dents de cheval". Ce granite affleure à proximité immédiate et sur toute la commune de Glomel qui compte d'autres menhirs moins impressionnants que celui-ci.
L'échelle est donnée sur cette photo par le trait rouge à la base qui matérialise le mètre. Il possède également une face plus plane sur son côté sud-est. L'ensemble présente une allure homogène et donc façonnée selon une technique de percussion (à l'aide d'une pierre plus dure et plus résistante aux chocs que le granite) comme le suggèrent les travaux de l'archéologie expérimentale sur ce sujet.

Ce menhir possède une base probablement plane et repose sur un plateau granitique également plat. Il n'a donc pas de "racine" contrairement à ce que l'on voit habituellement pour les menhirs de cette taille. Son volume serait estimé à 100m3 (Wikipedia) ce qui me parait excessif et pour moi, plus proche de  60 à 70m3, compte-tenu de sa forme cônique (si le menhir faisait  100m3, il pèserait environ 265 tonnes!). Ce volume en fait tout de même une masse comprise entre 130 et 190 tonnes, ce qui est 2 fois plus lourd qu'un menhir comme le "Kegel-en-diaoul" de Silfiac évoqué dans un message précédent! Inutile de préciser que pour extraire, façonner et positionner une telle masse sur la lande, il fallait maîtriser un minimum de techniques comme la roue, le levier, la chèvre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire