Libellés

jeudi 20 juin 2013

Histoire actuelle

Liberté pour  les otages au Sahel

An moment où nous fêtons la musique et le solstice d'été, quatre de nos concitoyens sont encore retenus dans le désert depuis plus de mille jours. Je connais l'un d'entre eux, le géologue Daniel Larribe, collègue de travail en 1983 au Cameroun et pour lequel j'ai toujours eu une grande estime . Le silence respecté depuis le début par les familles et les proches n'a pas donné de résultats jusqu'à présent. Il faut donc en parler aujourd'hui pour que cesse l'insupportable!Rejoignez les comités de soutien organisés dans chaque région et signez la liste de soutien aux familles afin de témoigner que nous ne les oublions pas.Pour en savoir plus: www.otagesniger.fr ou otagesniger.orleans@gmail.com en lien avec l'association COSOAN.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire