Libellés

dimanche 27 juillet 2014

Recherches sur Rostrenen

Kerbescond en Rostrenen 22110

Kerbescond ou Kerbescont (suivant les auteurs) est un village au Sud de Rostrenen qui suscite la curiosité et l'intérêt des passionnés d'histoire, d'archéologie et de patrimoine en général. Ce nom signifie pour certains bretonnants "le village du Vicomte ou de la Vicomtesse", mais cette interprétation résiste mal à l'histoire locale qui parle du manoir de Kerbescont du XV et XVIe siècle (famille Le Gallic de Kerizouet) dépendant de la Baronnie de Rostrenen, ce qui exclue de fait une "Vicomté" à cet endroit. Une autre explication viendrait du celtique ancien qui signifie pour bescont, une courbure de la rivière, interprétation plausible. Le ruisseau de Saint Jacques s'enfile dans une série de failles N160 qu'il relie par des courbures. Ces  failles hercyniennes  facilitent l'érosion du granite. Kerbescond est situé dans le granite porphyroïde de Rostrenen, facile à identifier par ses énormes feldspaths potassiques (microcline) appelés aussi "dents de cheval". Ces blocs de granite ont fait fantasmer plus d'un visiteur devant des "auges" et diverses cavités.
On retrouve ces cavités dans le site de Kerauffret, au-dessus de la vallée de Pont-Croix (petit Doré) à Plouguernevel, mais aussi dans le bois de Duault et d'autres endroits dans le granite. Une cavité en surface retient l'eau dans laquelle se déposent des feuilles qui en se décomposant dégagent de l'acidité. Celle-ci attaque la roche et produit ces cavités (photo: cliquer dessus pour l'agrandir. Le bloc a légèrement basculé vers la droite depuis la phase d'érosion de cette "marmite").
Le site officiel de Rostrenen parle de la motte féodale de Kerbescond, et en effet, on retrouve le fossé circulaire et le talutage toujours présents sur ce genre de fortification (deuxième photo). Cette structure est également visible à Kerauffret en Plouguernevel, Carnoet (Tossen Sant Gweltas) et dans de nombreux endroits. Nous sommes alors au Haut Moyen-Age, mais pour l'occupation de cet endroit à l'époque Romaine, il est plus difficile d'être précis (pas de datations ni études archéologiques). Certains auteurs comme  R.P. Giot ou Alain Le Diuzet parlent de haches en pierre polie (sans préciser la nature) et de monnaies attribuées aux Osismes (Inventaire archéologique des Côtes du Nord: 1969). Il y aurait donc aussi des traces de présence humaine au Néolithique et à l'époque de la Tène (celtes Osismes). Certains auteurs parlent aussi de carrefour de voies romaines mais cette affirmation n'est pas confirmée par les travaux de Jean-Yves Eveillard (Voies antiques en Bretagne, Thèse 1972). Il est par contre très probable que plusieurs voies antiques (antérieures à l'époque romaine) traversent ce secteur. Yvon Autret parle d'une voie Carhaix-Pontivy passant par Kerbescond sans préciser l'itinéraire par rapport au bois et à la rivière Saint Jacques. Seule la grande voie Condate-Vorgium est positionnée (Bonne Nouvelle- chapelle St Jacques et Miniou).
L'époque Néolithique n'a sans doute pas révélé ses secrets. Il existe en effet en rive Est de la rivière, au-dessus du moulin de Kerbescond (et derrière le manoir du même nom) une butte qui parait peu naturelle et mériterait quelques sondages de reconnaissance (photo ci-contre). Cette butte sur laquelle pousse un if (l'arbre sacré des celtes) a toutes les caractéristiques d'une butte tumulaire adossée aux blocs de granite qui surplombent la vallée. Les moyens actuels de l'archéologie risquent fort de laisser longtemps encore les curieux sur leur faim!

Enfin dans le bois de Kerbescond se niche une grotte signalée comme un abri du frère de la fameuse Marion du Faouet. Elle est habitée au début du XXe siècle par Jacques Caillebot décédé en 1913. Cette grotte est considérée par certains auteurs comme un ancien ermitage. A son entrée se remarquent encore les restes de la maçonnerie d'obturation de l'entrée avec la trace des anciennes huisseries. Tout le long de la rivière, d'anciens barrages témoignent de la présence de pècheries, puis de moulins (ruines), une richesse passée et directement liée à l'eau, source de vie à préserver.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire