Libellés

jeudi 7 août 2014

Patrimoine sur Lanrivain

Le site de St Antoine en Lanrivain (22480)

Ce magnifique village, partiellement ruiné offre dans un décor sauvage et préservé de blocs granitiques, un échantillonnage exceptionnel du bâti rural allant du XVe au XVIIe siècle. En 1422, ce village est mentionné comme propriété du noble Rolland de Beaulieu. La première photo montre une restauration du village dans sa version XVIIe probable. Les murs sont en granite local, un faciès "porphyroïde" du granite de Quintin qui n'est pas sans rappeler celui de Rostrenen.
La seconde photo montre une originalité locale, les murs en "palis" ou orthostates de granite, une forme de construction assez rare dans le granite (on en trouve sur Trégunc) qui est taillé ou débité en blocs rectangulaires assez plats. Ces blocs seront utilisés pour construire des ponts, comme sur le Blavet en aval de Toul Goulic, lieu de passage d'une ancienne voie romaine ou antique.
Les traces d'exploitation du granite sont encore visibles et certaines peuvent remonter à l'âge du fer. Le pointillé visible sur cette photo a été réalisé pour placer des coins de bois qui sont mouillés ensuite pour éclater le bloc de manière contrôlée et linéaire. Cette technique n'était utilisée que lorsque le granite résistait à la fente directe par percussion. La photo montre une tentative de fente apparemment avortée.
Sur ce site, la très belle chapelle de Saint Antoine est réputée de la fin XVe, début XVIe siècle. Elle est restaurée en 1867 et 1935. Classée MH en 1932, elle présente un mur ouest du XVIIe. Une fontaine sacrée, dite "de dévotion" existe à proximité dans le vallon face au mur sud (le seul percé d'ouvertures). Cette fontaine s'inscrit également dans le secteur des sources du Blavet et de Toul Goulic, un lieu important pour les anciens Celtes puis à l'époque romaine (vestiges proches, en amont de Toul Goulic). Ce lieu a servi à la manifestation "Lieux mouvants, version 2014" par l'implantation de "jardins éphémères" qui s'intègrent parfaitement au décor naturel de ce très beau site entre Lanrivain et Trémargat.

Détails de l'ouverture circulaire à motif "trifolié", sur la façade sud de la chapelle Saint Antoine, un élément ornemental de la façade en grand appareillage de granite aussi remarquable que rare.
(Cliquer sur les photos pour les agrandir).
Sources: DRAC de Bretagne, Infobretagne: patrimoine de Lanrivain, canton de St Nicolas du Pelem.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.