Libellés

mercredi 1 octobre 2014

Poème

Octobre

Nouvel octobre, parfums d'automne
Douce clarté de tes beaux jours
Landes et ardoises s'abandonnent
A la naissance de tes atours
Chaque saison ici m'étonne!
Chemin sur la colline du Liscuis

 Mon regard scrute la colline
Au manteau richement brodé
Les ronces enferment sous les ruines
D'étranges grottes abandonnées
Le vent parfois cède à la bruine

Rêve automnal en ce beau jour
Subitement interrompu
Par la conscience du temps qui court
Et qui ne s'arrêtera plus
Passe la saison des amours
Land art au Liscuis à la tombée du jour

Il est parfois quelques sanglots
Au souvenir d'instants féeriques
Comme la vogue fendant l'eau
En sa recherche poétique
Sur cet étang au vieux château

Un grand corbeau ce soir croasse
Vers le moulin et son val noir
Les ombres alors couvrent l'espace
Et seul l'oiseau garde en mémoire
Les traces de ce temps qui s'efface.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.