Libellés

mercredi 5 novembre 2014

Climat et paysage

Effets de la variabilité climatique sur le paysage à Rosquelfen en Laniscat (22)

L'année 2014 a été globalement chaude, particulièrement en fin d'été et début d'automne. Le rafraîchissement net des températures n'est intervenu que ces derniers jours en novembre. Cette douceur continue modifie l'aspect de la nature et donc les paysages.


Cette vue de la voie romaine, face à Lann Uhellan en octobre 2003, montre la  coloration des hêtres qui prennent leurs couleurs d'automne avant de perdre leurs feuilles. La durée de cette période dépend des vents qui peuvent abréger ce temps de belle polychromie en accélérant la chute du feuillage.





Le même endroit, un peu plus proche de Kergoten et dans le sens vallée du Daoulas-Rosquelfen, en novembre 2014, montre des arbres verts, en frondaisons estivales pourrais-je dire, puisque la température est constamment élevée et  au dessus des valeurs moyennes enregistrées depuis que ce suivi est réalisé.

Cette dernière photo montre la vallée du Blavet vue de Rosquelfen. Elle témoigne de la poussée du bois qui monte inexorablement à l'assaut de la Lande du Liscuis face au "Bonnet Rouge" (voir légende de Conomor dans articles précédents). Ainsi, petit à petit, l'espace de landes et fougères "Aigle" qui se détache en rouge sur la photo (cliquer dessus pour l'agrandir) disparaît peu à peu. L'évolution climatique n'est pas seule en cause dans ce phénomène. L'évolution rapide du niveau de vie (abandon du bois en usage domestique) et la désertification des campagnes depuis la dernière guerre ont également accéléré le processus de reboisement ou de progression des espaces boisés au détriment de la lande qui n'est plus entretenue ni utilisée comme autrefois (alimentation des chevaux, litière animale). Mais cette évolution n'altère pas la perpétuelle magnificence de cet espace sauvage et préservé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire