Libellés

dimanche 1 mars 2015

Poème

Mars

Venir, venir au jour, en ce jour un peu frais
Qui prépare les beaux jours, par ce temps imparfait

Venir ou revenir sur la lande ventée
Mars enfin renaissance du printemps désiré
Bruyère à Rosquelfen en mars 2015

Jours de ce temps magique au grand silence épais
Pour un hiver cédant au printemps qui renaît

Mars à peine éveillé
La chaleur attendra
Dans cette aube affectée
Par un voile de froid

Les maisons lentement s'ouvrent au jour, j'imagine
La discrète caresse des tout premiers rayons
Du soleil blanc de Mars sur le flanc des collines
Ce décor de mes rêves qu'épouse la saison

Dans l'ardoise gravée, patinée de lichens
Se lit le précieux temps des instants disparus
La mémoire implacable et fidèle m'entraîne
Sur la lande boisée où je suis revenu

Revenir et renaître
Que sais-je du destin
Du futur jamais loin
Qui s'ouvre à ma fenêtre?
Suis-je donc enchaîné
A l'ardoise dressée
A la bruyère d'hiver
Au printemps nouveau-né?
Dis-moi vieille maison
Quand viendra la saison
De l'éternelle lumière?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.