Libellés

mercredi 11 novembre 2015

Réflexions à propos des Celtes

A propos des celtes 

Selon C.J.Guyonvarc'h et F.Le Roux (Les Druides, éd: Ouest France), la conception du temps des celtes est accessible par Samain (fête du 1 novembre) ou Samonios dans le calendrier de Coligny. Fin et début de l'année qui n'appartient ni à celle qui se termine ni à celle qui commence. C'est la fin de la saison claire et le commencement de la saison sombre. Samain est hors du temps. C'est le jour de rencontre dans le temps et l'espace des hommes et des créatures féeriques de l'Autre Monde. Le temps humain est fini, mesurable et mesuré, alors que celui de l'Autre Monde est le présent immuable de l'éternité. Cette opposition du fini et de l'infini est de toutes les métaphysiques mais :"l'Irlande et la Gaule ont ajouté la note originale de l'approximation de l'infini par l'allongement indéfini du temps fini" (Guyonvac'h et Le Roux).
La théorie hésiodique des quatre âges de l'humanité: âge d'or, d'argent, d'airain et de fer est reprise dans la tradition celtique et le druidisme qui sont une seule et même chose (de nature et d'essence religieuses indoeuropéennes). Ainsi les druides, souvent par trois: Fiss, Fochmarc, Eolas, représentant la Savoir,la Recherche et la Connaissance, ont vu bien plus loin que leur temps historique. Ils ont prévu la catastrophe finale qu'ils ne pourront ou ne voudront conjurer: "un jour régneront seuls le feu et l'eau" (Strabon IV, 4)
Ceci nous amène au débat actuel sur cette nouvelle ère géologique succédant à l'Holocène: l'Anthropocène, véritable accélération unique dans l'histoire de la planète où la "puissance" de l'humanité est capable de modifier la géologie du globe, mais où en même temps, cette humanité n'a plus aucune prise sur l'évolution qu'elle a provoquée, qui est en cours et qui sera à l'origine de sa  disparition (C'est du moins l'avis d'un nombre croissant de scientifiques). La nature, indifférente et hors du temps ne gardera des quatre âges ou: passage furtif des humains, qu'une strate de déchets plus ou moins radioactifs, traces du passage d'une espèce seule responsable de sa disparition (contrairement aux dinosaures). En attendant, qu'avons-nous fait de la sagesse de nos ancêtres celtes?...

2 commentaires:

  1. Ce texte m'en rappelle un autre dont je viens de prendre connaissance ...Les évènements actuels qui nous plongent dans l'effroi y trouvent une triste résonnance.

    RépondreSupprimer
  2. En effet, après l'effroi et la sidération, c'est l'unité du pays face à la barbarie qui demeure la force de notre démocratie. Notre longue histoire nous enseigne le prix de celle-ci, régulièrement attaquée, malmenée mais toujours vivante malgré les obscurantismes à l'oeuvre et les dérisoires calculs politiques de quelques-uns.

    RépondreSupprimer