Libellés

dimanche 31 juillet 2016

Poème

Le soupirail

Première lumière du premier jour
Format de rectangle allongé
Ancrée un matin pour toujours
Dans le cerveau d'un nouveau né

Lueur grise en ras de route
Route crottée dite "de Saint Gilles"
Dans un hameau se voulant ville
Verte campagne sans aucun doute

Un premier cri, matin blafard
Odeurs de cidre et d'hydromel
De cette soeur Marie Bernard
Chaleur du ventre maternel

Odeurs de vie, odeurs de terre
Dans l'intimité de la cave
Jour printanier de l'après-guerre
Où rien ne saurait être grave!

La vie s'avance à nouveau
Et Laudes sonne
Prières des nonnes
Comment sortir de ce tombeau?
Le soupirail...!


Le soupirail de Ernest Pignon-Ernest, artiste contemporain, est un hommage au peintre Le Caravage.
Source: leslouille.blogspot.fr

1 commentaire:

  1. étrange atmosphère restituée par cet étrange poème

    RépondreSupprimer