Libellés

dimanche 18 juin 2017

Poème

Vers l'été

Du soleil à l'infini
Sa chaleur gène ou séduit
Rosquelfen: juin 2017
Une caresse en douceur
De ses rayons si puissants
Pour "la belle au bois dormant"
Qui s'avance parmi les fleurs

Que murmure ainsi la belle
En sa jeunesse éternelle
Quand le ciel est d'un tel bleu?
Fleurs écloses dans le jardin
Symphonie de leurs parfums
C'est le temps des jours heureux

Sous les arbres un vieux chemin
 Me conduit déjà plus loin
Où de grands rochers s'exposent
J'aime tant les frondaisons
Et voir mûrir les moissons
Quand l'été enfin explose!
Chemin creux autour de Kerne Uhel sur Lanrivain

Petites fleurs du jardin
Ou des bords du vieux chemin
Devenez donc immortelles!
Vous me faites oublier l'ombre
La mémoire des heures sombres
Pour un monde intemporel

Le soleil enfin décline
Sur le roseau qui s'incline
La libellule s'est posée
La fontaine délivre encore
De la roche son trésor
C'est l'instant éternité.





lundi 12 juin 2017

patrimoine de Laniscat, Bon Repos sur Blavet (22)

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat: Bon Repos sur Blavet 22570

La quatrième tranche de travaux est en cours de finition avec la mise en place des dernières ardoises du Liscuis (Toits de Bretagne), le repositionnement des cerces de la voûte après remise en place des corniches et sablières restaurées comme le montrent ces photos:

Photo1: une gargouille a été ajoutée pour faciliter l'évacuation de l'eau entre la sacristie et la jonction avec la nef. La corniche en bois a également été refaite.





Photo2: remise en place des sablières restaurées et positionnement des cerces de la voûte au niveau du choeur. L'enduit mural en terre chaulée est encore à terminer par les bénévoles des "Amis de la chapelle de Rosquelfen".




Photo 3:

Le travail de restauration sur sablière est ici bien visible. Pour rectifier la courbure prise par le bois, des coupures en "sifflets" ou en "coins" ont été réalisées (visibles par le bois plus clair) et la sablière adossée à un bois de chêne qui assure l'alignement. Il reste la voûte à remonter (lambris).
Cette année, le pardon du 2 juillet prochain se déroulera à nouveau dans la chapelle.
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

vendredi 9 juin 2017

Patrimoine de Saint Norgant en Côtes d'Armor

L'étrange histoire de la vierge de Saint Norgant (22)


A Saint Norgant, ancienne trève de Kérien, une église assez récente (XIXe) a été érigée à l'emplacement d'une ancienne chapelle ruinée (dont les plus belles pierres ont servi à la construction du presbytère de Kérien). Cette ancienne chapelle occupait le centre d'un "camp retranché" entouré de trois tranchées espacées les unes des autres de 5 m environ (ancien camp de l'époque celtique??). Dans l'église actuelle, on peut admirer une vierge à l'enfant en bois polychrome, vierge assise sur un trône et qui provient de cette ancienne chapelle ruinée.
Cette statue remarquable serait du XIVe siècle et possède encore sa polychromie (partiellement décollée au niveau du sein droit de la vierge).


Son histoire est singulière et on peut dire qu'elle revient de loin! En effet, quand l'ancienne chapelle est détruite, la statue est transportée dans l'église de Kérien, puis mise sous le porche de cette même église, puis remisée dans l'ossuaire! De là, elle est récupérée par "une pauvresse de Saint Norgant" (infobretagne), du nom de Marie Mouric qui la conserve dans sa loge avant d'être déposée dans la nouvelle église où elle se trouve encore aujourd'hui.
(cliquer sur les photos pour les agrandir)
Sources: site infobretagne, patrimoine de Kérien, canton de Bourbriac.

mercredi 7 juin 2017

Patrimoine de Kerpert (Côtes d'Armor)

La croix mérovingienne de Kerpert: un monolithe en granite très ancien et méconnu



Cette croix, totalement invisible de la route est estimée du IXe siècle. Elle se situe sur l'ancien "grand chemin" de Morlaix-Langrolay et proche de Kerpert, petit village des Côtes d'Armor, en centre Bretagne. Cette croix monolithe en granite, présente des curiosités telles que le système de fixation qui semble correspondre à un dispositif "Tenon-Mortaise" et des sillons verticaux sur les deux faces.






Cette croix présente une autre  curiosité: elle est ornée d'une "croix celtique" en relief sur l'une des faces et bien visible malgré la mousse sur cette vue.
Cette croix est aussi appelée "croix plate" parce que réalisée dans un seul bloc de granite très plat (sorte de dalle du type des orthostates de Trégunc ou de St Antoine en Lanrivain), une taille peu courante sur une roche sans orientation ni schistosité. Le socle actuel de ce monolithe gravé ne correspond pas à celui d'origine mais plutôt à celui d'un calvaire. Un dalle percée d'un trou central à section carrée et semi-enterrée à proximité pourrait avoir été le support originel de cette croix.



vendredi 2 juin 2017

Poème

Le jardinier

Le printemps se mue en été
Dans les jardins, les bois, les prés
Où mille fleurs s'épanouissent
Et les jours sombres s'évanouissent.
Le papillon danse son éphémère vie ailée
Le lézard guette sa proie
Le jardinier toujours attend
Qu'une harmonie naisse et demeure
Dans cet Eden qui le rassure
Il sait qu'après lui
Il restera un léger bruissement de branches,
Le subtil parfum de roses et d'oeillets.
Il rêve encore
Grand machaon sur azalée en mai 2017
Que sur la terre aux rochers bleus
Aux hêtres moussus et noueux chênes
L'eau des fontaines
Les bois, le vent,
Sont ses parents depuis longtemps.
Le jardinier se souvient
De ces matins
D'ambre et de rose
Des maisons basses aux portes closes
Où se partagent des secrets,
Des jours de rêve et de beauté
Des clairs de lune émerveillés
Et de l'immense voûte céleste
Qui sur nos têtes, efface toutes les frontières.

dimanche 28 mai 2017

Patrimoine rural en Kreiz Breizh

Le calvaire de Keriolet en Laniscat: Bon Repos sur Blavet (22)

Un article du 17 avril dernier sur ce blog évoquait le projet de restaurer ce monument abattu depuis des années. Les premiers travaux ont consisté à déplacer le socle de ce petit monument rural dans le village de Keriolet, en limite de Saint Ygeaux et Laniscat.

Le chantier a donc débuté comme le montre cette vue prise en avril 2017, par le démontage et transport des pierres du socle du calvaire sur le nouvel emplacement au coeur même du village. Chaque pierre des deux marches les plus élevées ont été numérotées pour retrouver leur emplacement d'origine sur un bâti de schiste ardoisier formant la base du calvaire.Les bénévoles de l'association de Keriolet ont réalisé ce travail et recherchent aussi les moyens de financer la dalle de béton et la restauration de la partie sculptée. Cette recherche a bien débuté et va se poursuivre sur 2017-2018.

mercredi 10 mai 2017

Exposition peinture au Faouët (56)

Exposition 2017 au musée du Faouët 56320

Du premier avril au 8 octobre 2017, le musée du Faouët propose un nouveau thème d'exposition: 100 métiers vus par les artistes en Bretagne, une exposition de peintures du XIXe et XXe siècles qu'il ne faut pas manquer car, outre sa diversité, elle donne une vision saisissante d'une période assez récente mais désormais disparue, un témoignage d'un grand intérêt.



Ce tableau: huile sur toile de Robert Micheau-Vernez figure dans cette exposition et illustre une scène religieuse: un prêtre officiant avec un ostensoir et traité comme un vitrail multicolore: le style très reconnaissable de Robert Micheau-Vernez à l'oeuvre foisonnante, lumineuse et colorée.
Le musée est ouvert du mardi au samedi 10h-12h et 14h-18h et le dimanche de 14h à 18h. En juillet et août, il est ouvert tous les jours y compris les jours fériés.

Voir le site: www.amisdumuseedufaouet.blogspot.com

dimanche 7 mai 2017

Danse à Cléguérec (56)

Concours koste 'r c'hoed à Cléguérec (56) le 6 mai 2017



Danse koste 'r c'hoed sur la place du bourg de Cléguérec. Pour en savoir plus sur cette journée, voir l'article sur le blog kosterc'hoad-pj. Pour y aller: taper sur "mon profil" puis sur le blog "kosterc'hoad-pj". Les informations complémentaires se trouvent sur le blog www.en-arwen.com et dans la presse locale du secteur Cléguérec-Pontivy.

mercredi 3 mai 2017

Dessin

Mois de Mai, mois de la Licorne

Dessin à la pointe graphite sur papier: 30 x 21cm.
Ce dessin pour souhaiter un heureux anniversaire à tous les natifs de mai, et pourquoi pas rêver un peu dans ce monde de brutes!
Dans un ouvrage intitulé "Le Grand Bestiaire des Légendes" et les oeuvres de Séverine Pineaux (www.au-bord-des-continents.com), il est indiqué  que: "la Licorne a choisi les jours fleuris et les amours insouciants du mois de mai. Elle encourage la probité et la sincérité. Sous sa protection, les enfants nés en mai ont beaucoup de charisme, et lui doivent particulièrement leurs dons artistiques et une attirance pour la magie." Alors tout est dit!!

samedi 29 avril 2017

Poème

A l'heure des invectives et outrances diverses marquant la vie politique de ce temps (et l'absence d'arguments sérieux), comment ne pas suggérer de mettre un peu d'amour en lieu et place de la haine qui s'étale au quotidien et qui témoigne du triste état de notre démocratie!
                    Amour
 Aimer sans cesse, aimer toujours!
L'amour éteint, la vie s'enfuit
Champ de colza en avril: Tournemine, Côtes d'Armor
L'amour est sens, éclat des jours
Et la douceur de belles nuits

Dans le langage des oiseaux
Dans l'éternel souffle du vent
Dans l'arc-en-ciel naissant des eaux
L'hymne à l'amour et au vivant!

L'amour fait vivre et soigne aussi
Toutes blessures d'âme et de coeur
Plaisirs d'amour n'ont pas de prix
Ni de limites en leurs saveurs!
Fin de jour, pointe du Grouin, 26 avril à Cancale (35)

Il faut l'amour pour bien comprendre
Les coeurs en peine, les coeurs blessés
Un regard, un seul pour apprendre
L'unique sens du verbe aimer

Et préférer à ces honneurs
Dont s'abreuvent les Importants,
Les regards, les rires et les pleurs
Que s'échangent les amants

Pourquoi construire de vains projets
Quand la vie défile au présent?
Aimer est bien le seul sujet
Qui se conjugue à ce seul temps
Et Victor Hugo de conclure:

"Conserve en ton coeur sans rien craindre
Dusses-tu pleurer et souffrir
La flamme qui ne peut s'éteindre
Et la fleur qui ne peut mourir".
Sources: Extrait des Contemplations: "Aimons toujours"V.Hugo


jeudi 27 avril 2017

Patrimoine de Bon Repos sur Blavet (22)

Suite et fin de la quatrième tranche de travaux sur la chapelle de Rosquelfen en Laniscat, nouvelle commune de Bon Repos sur Blavet (22570)

Fin de la couverture de la nef: avril 2017




Cette photo prise à la mi-avril 2017, montre la toiture de la nef entièrement recouverte par les nouvelles ardoises du pays, les ardoises mordorées du Liscuis. Les derniers échafaudages n'ont pas encore été démontés.





Cette seconde vue montre le type de pose à "pureau décroissant". Il est également possible de constater la variation de pente de la partie ouest de la nef à la partie Est qui correspond au choeur et au chevet. Sur cette dernière partie, la toiture possède encore une rupture de pente formée par le "coyau" qui vient diminuer l'angle de la toiture à sa base (ce qui a pour effet d'éloigner l'eau de pluie de la base du mur et signe en même temps une époque différente de celle côté clocher. (Cliquer sur la photo pour l'agrandir).
Cette dernière vue montre la jonction de la toiture avec le clocher (solin) et permet d'observer la très belle corniche à modillons de granite et son contraste de couleur voulu par l'usage en corniche horizontale de schiste, un très bel ouvrage désormais restauré. Il reste encore les noues et la couverture de la sacristie  ainsi que le lignolet du faîtage pour terminer cette quatrième tranche de travaux.
Une étape finale consistera à redresser les deux piliers de soutènement de l'entrée du porche Sud qui se sont affaissés au fil des ans et finir la voûte intérieure. Les bénévoles poursuivent leur travail en réalisant un enduit à la terre et au chanvre à l'intérieur de la nef.

vendredi 21 avril 2017

Poème

Esmeralda (élucubrations sur une plage du Ponant)

Si tu le voulais, belle Esmeralda
Je serais celui qui prendrait ta main
Pour t'accompagner et guider tes pas
Partager le feu, le miel et le vin
Si tu le voulais, belle Esmeralda

Débris de verre polis par l'océan: plage de St Guénolé (29)
Nous contemplerions les aubes sublimes
Et les crépuscules d'un temps suspendu
Nous visiterions des antiques ruines
Des chaos géants sous des troncs moussus
Nous contemplerions les aubes sublimes

Nous échangerions, divine princesse
Le verbe attendu de libres pensées
Construisant le monde où jamais ne blessent
Les mots de ces phrases déjà condamnées
Nous échangerions, divine princesse

Et serions heureux si tu le voulais
Sans jamais tarir la source des mots
En béatitude, je te le dirais
Ce plaisir tactile au grain de ta peau!
Nous serions heureux, si tu le savais...

lundi 17 avril 2017

Patrimoine rural de Bon Repos sur Blavet(22)

Le calvaire de Keriolet en Laniscat: Bon Repos sur Blavet (Côtes d'Armor)

Le petit patrimoine rural a été évoqué à plusieurs reprises ces dernières années, souvent pour attirer l'attention sur certains éléments particulièrement menacés, comme le calvaire de Keriolet dont il était question dans le Kaïer ar Poher n°47 de décembre 2014 (la revue du Centre Généalogique et Historique du Poher basé à Carhaix).
Etat du calvaire en 2014

Cette photo montre l'état du monument en 2014, érigé en 1725, laissé à l'abandon (au premier plan, la hampe brisée qui portait un ensemble monobloc de granite clair, sculpté sur les deux faces).
Une association regroupant les habitants de Keriolet et de Laniscat a été créée le 24 mai 2016 pour procéder à la sauvegarde de ce calvaire situé autrefois à une croisée de chemins, chemins supprimés par le remembrement des terres, il y a maintenant de nombreuses années.

Ce photomontage donne un aperçu du monument restauré et remonté au centre du village, à la croisée des routes, en limite de Saint Ygeaux. La restauration de la partie sculptée du calvaire va nécessiter l'intervention d'une entreprise spécialisée et aura un coût (une première estimation tourne autour de 4500€). Toutes les initiatives sont donc bienvenues pour mener à bien ce sauvetage voulu par les habitants du village et les passionnés d'art et de patrimoine.

lundi 3 avril 2017

Poème

Le printemps

De nos mémoires entends la voix
Que le printemps toujours libère
De ce chemin du fond des bois
Sens-tu monter le frisson d'air?
Chemin creux en vallée du Liscuis

Par l'instrument à cordes fines
Chantent les sons, il est si tard!
Mélancolie nimbée de bruine
Masquant les routes du hasard

Revivre encore, vivre à nouveau
Mettre en couleur ce monde gris
Des ruines sombres, des côteaux
Des ciels d'orages chargés de pluie
Colline du Liscuis au printemps

Laissons Psyché se préparer
Au bout des sentes forestières
Le doux printemps au ciel bleuté
Offre au décor, riche lumière

De tous les bois monte la sève
Et les couleurs aux fleurs des champs
Myosotis au bleu des rêves
Et les caresses du printemps.

samedi 1 avril 2017

Mégalithe costarmoricain de St Servais

"La dent de Saint Servais" (Côtes d'Armor)

Dans les grands mégalithes (Menhir en breton)du Massif Armoricain encore dans leur position d'origine, plusieurs se situent dans les Côtes d'Armor (voir la rubrique "géo-archéologie" sur ce blog depuis 2011). Mais celui-ci est sans doute l'un des plus "secrets" tant son emplacement est difficile à trouver, noyé dans un bois au Sud de St Servais, et sans la moindre signalisation alors qu'il est classé MH depuis 1925! Au bourg de St Servais, il faut prendre la route de Saint Nicodème et tourner à gauche dans la route de Kercourtois. Le menhir est à droite de la route (invisible depuis celle-ci) avant le carrefour du Convenant Bercot. Lorsque le promeneur découvre ce géant de granite, il n'est qu'à quelques mètres et est aussitôt saisi par l'impression  produite par la pierre, par son élégance et sa hauteur de plus de 7 m selon le site t4t35.fr, et jusqu'à 10m dans le rapport de prospection n° 88-01.AP de la Direction des Antiquités de Bretagne, rapport commandé pour évaluer les dégâts de la tempête d'octobre 1987 dans les sites répertoriés. Cette hauteur semble surestimée dans ce rapport, même si l'impression donnée par son élongation rend  l'estimation possible et contribue à la fascination qu'il exerce. Sa base est quadrangulaire dans la proportion 2m30 par 1m80. Sa forme effilée à la partie supérieure parait indiquer qu'il a été"façonné" au percuteur par les hommes du Néolithique, comme c'est le cas sur de nombreux mégalithes en granite. La roche est à grain grossier et correspond à un faciès appartenant au massif granitique de Quintin (comme le granite de St Servais) d'âge Hercynien. Le sol à cet endroit est jonché de blocs granitiques et certains présentent des formes troublantes, également très proches du menhir (couché).


C'est le cas de cette pierre de granite de forme régulière et qui pourrait correspondre à un mégalithe abattu.(des traces de tentatives de débitage existent à la base de l'un des menhirs de la forêt de Duault à proximité, mais resté debout).





Celui-ci est encore plus caractéristique et se situe plus près de la route d'accès vers le Nord-Ouest.

NB: clic sur photo pour agrandir. Sources. carte d'état major de l'IGN, site internet "megalithes-breton.fr", site:"kreizyarcheo". GPS (lat-lon) N.48.3733, W.3.3835

lundi 27 mars 2017

Paléontologie à Rosquelfen

Fossile dans les schistes du Dévonien Moyen à Rosquelfen en Bon Repos sur Blavet (22570)

Cette photo montre un magnifique fossile de coquillage marin qui doit sans doute son aspect relativement bien conservé au fait qu'il s'est déposé en position ouverte à partir de la charnière centrale peu visible. La symétrie de l'ensemble ne laisse aucun doute sur sa nature bivalve à coquille bombée et striée de façon très régulière. Ce fossile marin se situe dans un bloc de schiste qui provient de la crête  s'allongeant en rive gauche du Blavet, entre le Liscuis et le promontoir rocheux du Rocher du Marquis, cette sentinelle minérale à l'entrée de la vallée en allant vers Bon Repos.

La formation géologique entre le Rocher du Marquis et celui du Conseil, un peu plus haut (200m d'altitude environ) est réputée du Dévonien Moyen, un sous-étage géologique de l'Ere Primaire (comprenant l'Eifélien et le Givetien) qui va de 393 Ma à 382 Ma environ.
 De quel bivalve peut-il donc s'agir, sachant qu'ils sont nombreux dans cette période? La question est posée aux Paléontologues, spécialistes du Primaire. Plusieurs espèces sont proches par l'aspect: Pterinea (fasciculata ou exasperata), Modiomorpha, Paleoneilo emerginata ...
NB: cliquer sur la photo pour agrandir. Sources: thefossilforum.com

vendredi 24 mars 2017

Animation archéologique à Saint Mayeux

Temps d'Activités Périscolaires à Saint Mayeux (Côtes d'Armor)

Les enfants autour de leur réalisation le 21/03/2017
Dans le cadre de l'organisation des activités périscolaires, l'association des "Chemins de l'archéologie" de Plussulien, intervient à Saint Mayeux  chaque mardi après-midi (une commune proche de Plussulien), et organise des activités autour de la connaissance du Néolithique, une période de sédentarisation des hommes qui vont passer d'une condition de "chasseurs-cueilleurs" au défrichement et à la culture des sols ainsi qu'à l'élevage. C'est le temps dit de "la pierre polie"et de la naissance de l'agriculture. L'activité avec les enfants du CM1 et CM2 a consisté à réaliser une maquette de maison de cette époque, avec utilisation du bois, de la terre, du clayonnage et du chaume pour la couverture, une activité à la fois ludique et très instructive sur les techniques développées à cette époque par les hommes qui occupaient la région.

jeudi 16 mars 2017

Poème

         A Marie

Oh ce regard myosotis!
Le bien nommé: "ne m'oublie pas"!
Une présence et un délice,
La profondeur de cette voix!

C'est une force en mouvement
Motivée par la seule urgence,
Celle de vivre intensément,
Prime vertu n'est guère prudence!

Dans les couloirs de la pensée
Se nichent les tourments de l'âme.
Les confidences déroulées
Libèrent et chassent toute la trame
Février 2016, les Blancs Sablons.Le Conquet (29)


De quelque tragédie passée
Pour ne garder que le meilleur,
Temps partagé d'un bel ailleurs
D'une insouciante légèreté.

Le bleu des mers, les doux rivages,
Les ciels d'azur sont dans tes yeux,
Miroirs d'une âme où tous les feux
Eclairent ta vie et ton langage.

L'avenir se dévoile en songes
Et les songes parlent du destin.
Les sentiments parfois nous rongent
Mais chaque nuit cède au matin,

Et ce matin, dans la lumière,
S'effacent les ombres qui s'enfuient.
Un sourd battement me poursuit,
Celui de ton coeur rythmant l'air.

 




vendredi 3 mars 2017

Mégalithe de Saint Mayeux

Le menhir du bourg de Saint Mayeux (Côtes d'Armor)

Un article daté du 29 avril 2015 sur ce blog, parlait du patrimoine mégalithique de Saint Mayeux, aussi abondant que remarquable par sa diversité, y compris pétrographique puisque sur les crêtes en bordure de la limite communale de Caurel, se situent les plus beaux menhirs en schiste dévonien comme les menhirs de Porz Guillo et de  Ty Min, ce dernier  ressemblant beaucoup au menhir du bourg (photo), alors que sur les crêtes plus au Nord-Ouest, vers Laniscat et Plussulien, les menhirs sont en diabases ou métadolérites du complexe de base du Carbonifère. Ils sont implantés dans l'environnement du site de Quelfenec, célèbre pour sa carrière néolithique de haches polies.
Sur la photo de ce menhir visible dans le bourg de Saint Mayeux, en prenant la direction de Saint Gilles du Vieux Marché, on observe le caractère orienté de la roche schisteuse, tout-à-fait comparable au Ty Min, ne dépassant pas les trois mètres, avec présence de lits de grès-quartzite  interstratifiés dans le schiste (dévonien inf., ancien Gédinnien.)

La schistosité de la roche est visible sur la face sud du mégalithe (cliquer dessus pour l'agrandir).
Rappel: Néolithique: période allant globalement de -5000 à -2000 avant JC pour la région "Massif Armoricain".

mercredi 1 mars 2017

poème

L'hiver

Dis-moi pourquoi l'hiver est gris
Couleur de mort?
Temps de chagrins, temps des oublis
Le vivant dort!

Quand finira cette saison
De ciel plombé
La seule douceur dans la maison
D'une cheminée?

L'hiver ici fait des tourments
De vents si forts
Que l'homme attend de tout ce temps
Qu'il se colore

Et ces temps-ci sont agités
Par d'autres vents
Jusqu'à me donner la nausée
Temps décadent!

Le coeur peut-il être assez fort
Pour résister
A ces chantiers de mise à mort
Des libertés?

Partout le doute, le désarroi
L'obscurantisme
D'un monde apeuré qui se noie
En populisme

Ecoute la voix des poètes
Dont le destin
Est de parler dans la tempête
D'espoir sans fin

Si l'on pouvait raison garder
Nos coeurs défunts
En cette saison agîtée
Revivraient bien

Passé l'hiver naissent les roses
Et les couleurs
Promesses du temps en mode "pause"
De riches heures!


mercredi 22 février 2017

La croisette de Bretagne et minéralogie

La croisette de Bretagne ou staurotide

C'est en Bretagne et en particulier dans le Morbihan et le Finistère Sud que l'on trouve ce minéral particulier dont l'une des formes maclées à 90° donne cette superbe figure en croix, à l'origine de son nom. En effet staurotide vient du grec stauros qui veut dire croix, sa forme (habitus en minéralogie) la plus fréquente. C'est aussi en Bretagne (Scaer, Locminé, Coray) que l'on trouve les plus grands cristaux au monde de ce minéral, dans sa forme de baguette orthorhombique non maclée; certains cristaux peuvent alors atteindre les vingt centimètres de longueur. Lorsque la macle en croix est présente, les cristaux peuvent atteindre les 5 à 6 centimètres dans les deux directions des prismes emboîtés (le centre est unique, mais le développement est double et opposé).
Il est possible de trouver aussi des macles en "croix de St André" ou en X, et plus rarement "en roue" et alors composées de trois cristaux interpénétrés à 60° (en Géorgie, USA, au Brésil (Minas Gerais...).
Ce minéral de métamorphisme se trouve dans les micaschistes et gneiss. Sa composition chimique est complexe:(Fe,Mg)2Al 9(Si,Al)4 O22 (OH)2
En Bretagne, sa couleur est brun sombre et pierreuse, parfois translucide ou transparente sur les arêtes de prisme. Dureté 7 à 7,5 et densité 3,7.
De nombreuses vertus sont attribuées à cette pierre hors du commun, en particulier celle de protéger de la foudre.Elle n'a rien à voir avec l'andalousite que l'on trouve dans Quénécan comme indiqué dans un article précédent.
Voir l'article du 22 janvier 2013.

mercredi 15 février 2017

Patrimoine de Laniscat, Bon Repos sur Blavet (22)

Chapelle de Rosquelfen: quatrième tranche de travaux (suite)

Travaux en cours sur la toiture: photo de début février 2017


La toiture de la nef a été en partie remontée et c'est maintenant à la partie "choeur" d'être traitée par "Les Charpentiers de Bretagne" puis par "Les Toits de Bretagne" pour terminer le travail. Début février, l'allure générale correspond à un édifice à la toiture "éventrée" et laissant voir en surplomb, la couverture du transept ou plus précisément de la chapelle sud.





Grande verrière du chevet: février 2017


La grande verrière du chevet prend  une allure "ruiniforme" en attendant la toiture; une image de la chapelle qui étonne les rares visiteurs non informés de l'évolution des travaux en cours.
Les bénévoles des "Amis de la chapelle de Rosquelfen" contribuent activement à cette restauration. L'enlèvement de l'ancienne toiture (découverture) a été entièrement réalisée par ces bénévoles sous la conduite de Jean-Yves Le Péchour.
L'assemblée générale de cette association se tiendra le vendredi 3 mars à 20h30 à la maison des associations de Laniscat.
NB: depuis le premier janvier 2017, le regroupement des communes de Laniscat, Perret et Saint Gelven, constitue la nouvelle commune de Bon Repos sur Blavet en  Côtes d'Armor.



lundi 13 février 2017

Poème

Question à la fée des sources

Un beau jour se lève
Disparaît la nuit
Comme tous les rêves
Qui naissent et s'oublient
J'ouvre ma fenêtre
Et vois apparaître
Sous chênes et hêtres
Une ombre qui luit
Guerlédan vu de Caurel en février 2017

J'ai le coeur battant
Je ne sais pourquoi
En ce bref instant
Renaît mon émoi
La sourde présence
Nimbée de silence
Au regard intense
S'avance vers moi

C'est la forme blanche
D'une fée des Sources
Passant sous les branches
Qui poursuit sa course
Elle me dit tout bas
Le temps qui s'en va
Et j'entends sa voix
Ultime ressource
Quénécan en rive droite de Guerlédan, février 2017
Elle guide ma plume
Imagination
Dans ce jour sans brume
Pour écrire les sons
Langage versifié
Jamais oublié
D'instants égarés
Dans un puits sans fond



L'hiver est présent
La vie suspendue
Dispersés au vent
Les mots se sont tus
Le temps facétieux
Déjà nous fait vieux
Comment vivre heureux
Dis-moi le sais-tu?

mercredi 1 février 2017

Mobilier de la chapelle de Rosquelfen

Sculpture et polychromie : le dais-retable de la chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22)


Les articles du 20 février, 28 février, 9 juin et 28 décembre de 2016 sur ce blog indiquaient l'évolution du travail des bénévoles de l'association des "Amis de la chapelle de Rosquelfen" sur la niche-dais inspirée de l'ancien meuble du début XVIe en très mauvais état mais toujours dans la chapelle en cours de restauration. Les quatre portes du dais constituent un retable en position ouverte. Ici la photo montre la partie interne de l'une des portes, sur le thème de Sainte Marguerite d'Antioche, l'une des statues anciennes de la chapelle. Cette sainte est invoquée pour la protection des femmes enceintes.Cette version tient compte de l'iconographie religieuse d'avant le concile de Trente (1545-1564), c'est-à-dire inspirée directement de la légende dorée de Jacques de Voragine, l'Archevêque de Gênes et contemporain de Thomas d'Aquin . Les éléments présents sont donc la perle, la croix, le livre (écritures saintes) et le dragon qui est ici polymorphe (tête de loup à langue de serpent, ailes de dragon et corps de saurien ou serpent) pour représenter le diable, le paganisme et les forces infernales. Les couleurs et la perspective ascendante vers la voûte céleste sont inspirées des peintres flamands du début XVIe. Ce panneau est donc à l'opposé de celui de Sainte Barbe dans le retable ouvert. Les frises basses et hautes sont identiques pour tous les panneaux.  (cliquer sur la photo pour l'agrandir)

jeudi 26 janvier 2017

Château d'Amboise

Léonard de Vinci devant Amboise

Sur l'ïle d'Or, au milieu de la Loire, une statue en bronze (tôle de bronze) de Léonard de Vinci, représenté nu à la manière d'un dieu grec de l'Antiquité, contemple la Loire, le regard au couchant, dans le fil de l'eau qui baigne les fondations du château d'Amboise, un lieu de résidence de son célèbre mécène, le roi François premier. Un souterrain existe encore aujourd'hui (mais effondré en son milieu) entre le château et le Clos Lucé, lieu de résidence de Léonard à Amboise. Ce souterrain permettait au roi de rendre visite à son célèbre ingénieur-artiste.
Cette sculpture est l'oeuvre d'Amleto Cataldi, vers 1920. Elle est offerte à la France en 1935 par la petite République de Saint Marin (en hommage aux services rendus à cette République par Bonaparte avant qu'il ne devienne empereur.)

Poème

Fleur intemporelle

Nous avons partagé le gîte et le couvert
Comme les pensées du jour, les écrits, les idées
Contemplé la vallée sous son bel habit vert
Et bu le même vin à la table dressée
 Rosquelfen vue de Toul Goanv, Lande  Gouarec, hiver 2017

Nous avons échangé les paroles et les rires
Des mots chargés de sens et qui parlent au coeur
Nous avons traversé l'espace en devenir
Des landes épineuses à la saison des fleurs

Nous avons vu briller avec ravissement
L'étoile qui nous guide aux heures bienheureuses
Lumière dans l'infini, d'un astre au firmament
Poursuivant son destin de matière lumineuse

Et puisqu'elle brille encore dans le ciel étoilé
Vous pouvez défiler, nuits et jours, années brèves
Qui perdez chaque automne vos floraisons fanées!
Dans mon coeur s'épanouit une belle fleur de rêve
chemin vers la grotte de l'Agrippa, Toul Goanv, hiver 2017

Ni vos jours, ni vos nuits ne peuvent la cueillir
Elle éclaire l'instant quand les années trépassent
Flamme des sentiments qui ne saurait faiblir
Sa vigueur se nourrit de ce temps qui s'efface.

dimanche 15 janvier 2017

Patrimoine de Laniscat

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat (Côtes d'Armor)

Remise en place de la charpente restaurée: photo du 4/01/2017



Dans la quatrième tranche de travaux en cours de réalisation, il y a la remise en place après restauration de la charpente avec ici une vue sur la partie Nord de la nef recouverte d'ardoises du Liscuis: corniche, sablière sculptée, fermes, chevrons et voliges.







Partie Sud, devant le porche: photo du 4/01/2017


La partie Sud de la nef, face au porche d'entrée latérale Sud est également remise en place par les "Charpentiers de Bretagne" de Quistinic: corniche, sablière  et corbeau sculptés. La photo montre la partie haute du mur du porche et l'enduit intérieur dégradé qu'il faudra reprendre; un travail réalisé par les bénévoles des "Amis de la chapelle de Rosquelfen".






Vue d'ensemble de la charpente: photo du 4/01/2017

Cette dernière vue montre la charpente remise en place après restauration à Quistinic. Les bénévoles de l'association ont découvert la partie "choeur" de la nef qui n'avait pas encore été traitée. Ce travail termine l'action des bénévoles sur la toiture de la nef. Il restera la sacristie et le porche pour finir l'intervention sur la toiture,

mardi 10 janvier 2017

Poème

L'occidentale

L'amour
Lumière
Aux jours
Si clairs
Elles fuient
Sans bruit
Ces nuits
D'hier
le Liscuis vu de Toul Goanv, Lande de Gouarec

Par la lande
Lentement
Elles descendent
Doucement
Sur la mousse
Des fées rousses
Me repoussent
Bruyamment

De ma mémoire
S'enfuient les ombres
Un vieux miroir
Dans la pénombre
Jette un éclat
Triste constat
N'attendons pas
Le temps des tombes
Vallée du Blavet vue de Toul Goanv

Le soleil décline
Activant ses feux
Alors je devine
L'éclat de ses yeux
La flamme qui danse
Un coeur en silence
Et l'émoi intense
Tourments d'amoureux

L'occidentale
Voix cristalline
La magistrale
Allure féline
Soudain s'avance
Légère transe
La quintessence
D'une divine

Les maisons
Les murets
Les vallons
Les forêts
Les fontaines
Sous les chênes
Je vous aime
En secret

Instants
Bénis
D'amours
D'ici
Au vent
Puissant
Fêtant
La vie.

lundi 2 janvier 2017

Chapelle de Rosquelfen

Chapelle de Rosquelfen à Laniscat en Côtes d'Armor.

Tout d'abord, bonne et heureuse année 2017 à tous les internautes et un grand merci à vous et tout particulièrement aux visiteurs qui se sont exprimés sur le contenu de certains articles.

La quatrième tranche des travaux sur la chapelle se poursuit actuellement par la restauration de la charpente de la nef
et la mise en place de la couverture. Le travail n'est pas facile pour les couvreurs car les températures sont particulièrement basses en ce début d'année 2017.


Face Nord, toiture en réfection: janvier 2017




La photo prise le premier janvier 2017 montre la remise en place de la toiture sur la nef de la chapelle après restauration de la charpente à Quistinic (les Charpentiers de Bretagne). Une nouveauté est à signaler, c'est l'utilisation de l'ardoise rustique du Liscuis, l'ardoise du pays, une ardoise montée à "pureaux décroissants" selon les règles de l'art. Cette ardoise revêt déjà le clocher de la chapelle (ardoise mordorée du Liscuis).











Façade Sud, toiture entre le clocher et le porche: 1/01/2017.
 Sur cette face, on observe la jonction entre le clocher et le porche. La noue est également en ardoises rustiques du Liscuis.
Il restera la partie "chœur" de la nef à restaurer puis terminer la pose des ardoises pour finir la nef. Ce travail est réalisé par l'entreprise "Les toits de Bretagne" de Merdrignac.