Libellés

lundi 3 avril 2017

Poème

Le printemps

De nos mémoires entends la voix
Que le printemps toujours libère
De ce chemin du fond des bois
Sens-tu monter le frisson d'air?
Chemin creux en vallée du Liscuis

Par l'instrument à cordes fines
Chantent les sons, il est si tard!
Mélancolie nimbée de bruine
Masquant les routes du hasard

Revivre encore, vivre à nouveau
Mettre en couleur ce monde gris
Des ruines sombres, des côteaux
Des ciels d'orages chargés de pluie
Colline du Liscuis au printemps

Laissons Psyché se préparer
Au bout des sentes forestières
Le doux printemps au ciel bleuté
Offre au décor, riche lumière

De tous les bois monte la sève
Et les couleurs aux fleurs des champs
Myosotis au bleu des rêves
Et les caresses du printemps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.