Libellés

lundi 8 août 2011

poème

Le bel âge

Heureux sexagénaires, avant d'être affublés
Des oripeaux de l'âge qui somnolent au futur
Abordez le présent avec sérénité
En vivant pleinement les conseils d'Epicure

Eloignés pour un temps de l'ombre du tombeau
Mettez vite à profit vos expériences acquises
Que cet âge honorable, sans dissoudre le beau,
Accorde en viatique pour des années exquises.

Ainsi le temps présent est celui de la vie
Pour le corps et l'esprit, à nourrir sans attendre
Prendre la liberté d'assouvir ses envies
Partager son savoir et puis toujours apprendre!

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jezequel de port leucate²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²

      Supprimer