Libellés

mardi 26 mai 2020

Patrimoine de Bon Repos sur Blavet, la chapelle de Rosquelfen, Laniscat 22

Suite de la cinquième tranche des travaux à la chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22570)

Mise en place des éléments de la voûte de la nef par les charpentiers de Bretagne: alignement des cerces et poinçons ornés dans le respect de la chronologie historique (1395 à 1520). Les cerces du fond de la nef (côté clocher) sont les plus récents et ne disposent pas de gorge ni de culots de voûte en fêtage (XVIIe siècle, contemporains de la mise en place du clocher: 1668).

Cerces restaurés en chêne, réinstallés dans la nef

Les cerces début XVe présentent une gorge qui sert à emboîter les planches du lambris formant la voûte elle-même. Les culots sculptés d'origine sont réinstallés et alignés dans leur position d'origine. Les parties les plus abîmées des cerces sont remplacées par de nouvelles pièces de chêne.

Cerces et culots de voûte peints sur parties apparentes


Pigmentation des parties apparentes sous voûte par les bénévoles de l'association sous la direction de l'architecte du Patrimoine. Il s'agit d'une terre rouge associée à de la colle de poisson selon les procédés de l'époque (XVe).Le mélange est posé à chaud et sèche très rapidement.(coloration liée aux oxyhydroxydes de fer présents).





Détails sur les culots sculptés côté choeur et grande verrière
du chevet. Les parties non peintes sont masquées par la mise en place du lambris de la voûte qui est en préparation. Ce lambris est en chêne également conformément aux modes de réalisation des voûtes en bois au XVe siècle en Bretagne. La restauration respecte les procédés et couleurs d'origine. Les traces de pointes qui maintenaient le lambris sur les cerces, témoins d'une des restaurations "sauvages" antérieures, ont disparues.

samedi 16 mai 2020

Patrimoine de Laniscat: chapelle de Rosquelfen

Chapelle de Rosquelfen: dernière tranche de travaux

Toiture du porche enlevée pour démontage du pignon sud
La cinquième et dernière tranche des travaux sur la chapelle se déroule actuellement et comprend le redressement des murs du porche d'entrée Sud de la chapelle, ce qui oblige à démonter le pignon d'entrée afin de pouvoir restituer le plein-cintre roman d'origine. En même temps les "Charpentiers de Bretagne" de Moreac (Quistinic) refont la voûte de la nef. Ces travaux sont supervisés par l'architecte du Patrimoine Léo Goas Straaïger. Les "Amis de la chapelle de Rosquelfen" sont intervenus pour la découverture du porche et vont à nouveau intervenir pour l'application de la couleur sur les cerces, éléments de voûte de la nef, dans les jours qui viennent et dans le respect des mesures liées à la situation sanitaire du moment.

mardi 12 mai 2020

Poème

Mai 2020

Oh désir fou de liberté!
Puissant désir du mois de mai
Envie de vivre, envie d'aimer
Pour oublier à tout jamais
Un temps violent, fracturé!

Les Saints de glace, au rendez-vous
Parlent encore à ma mémoire
Dans ce lointain le saviez-vous
Coule la source où j'allais boire
Aux doux printemps des amours fous
Mai: fin de la floraison des rhododendrons

Faut-il encore un temps des larmes
Pour oublier le temps perdu?
Ce souvenir qui me désarme
Quand le moment est revenu
Des roses pourpres qui me charment

Beau printemps aux fleurs de velours
Aux ciels mouvants ou bleu d'azur
Hymne à la vie et à l'amour
La saison à notre mesure
Pour coeurs et corps des nouveaux jours

L'orage soudain vient me surprendre
Le vent diffuse sa chanson
Si je suis là, c'est pour l'entendre,
Respirer l'air à pleins poumons,
Goûter la pluie, caresses tendres

Comment répondre aux espérances,
Réenchanter le quotidien?
Les jours s'en vont, quelle importance
Quand les passions font vivre enfin
Bien avant l'éternel silence...

vendredi 8 mai 2020

Patrimoine artistique et vestimentaire breton

Les costumes traditionnels en Bretagne: en attendant le déconfinement...

Costumes féminins: Musée de Pont L'Abbé en 2019

En attendant de pouvoir à nouveau bouger un peu, jetons un regard sur un des costumes traditionnels de Bretagne qui représente une véritable réussite esthétique: le costume du pays Bigouden. Ce costume représente l'aboutissement d'une évolution de la mode en Bigoudénie qui s'achève avec le XXe siècle. Les costumes représentés ici  étaient portés pour des grandes occasions et sont encore portés aujourd'hui par les groupes ou cercles celtiques comme ceux de Pont-L'Abbé ou de Plonéour-Lanvern, en pays Bigouden.
C'est aussi l'un des costumes les plus colorés de Basse Bretagne avec celui de Plougastel-Daoulas. Il est tout-à-fait remarquable que ces sociétés très bien localisées (ici dans le Sud Finistère)aient développé un tel niveau esthétique qui inspire aujourd'hui des créateurs de mode comme Pascal Jaouen à Quimper.

Costumes féminins:
 Musée de Pont L'Abbé 2019



Détails: plastrons et manches. L'épaisseur de la broderie permet à un bustier féminin ou à un gilet d'homme de tenir en position verticale comme un vêtement de protection semi-rigide. La broderie est réalisée par des hommes compte-tenu de la difficulté à percer les couches épaisses de tissus (toile noire et lin). Les motifs de la broderie obéissent à des modèles précis: coeurs, plumes de paon, chaîne de vie, soleil, cornes de bélier (maout), arêtes de poisson,  et à une technique particulière de broderie. Le musée de Pont-L'Abbé, situé dans le château offre une information complète sur ce sujet aux visiteurs.

Haut de costume masculin
Musée de Pont-L'Abbé 2019





Détails sur un gilet d'homme
Musée de Pont-L'Abbé 2019

NB: cliquer sur les vues pour les agrandir.
Voir aussi les oeuvres contemporaines de Pascal Jaouen inspirées de l'esthétique Bigoudène.

lundi 4 mai 2020

Carnet de voyages

En feuilletant un carnet de voyages: Dessins



Comme on ne peut plus voyager par ce temps confiné, feuilletons nos carnets de voyages, une activité beaucoup moins impactante sur l'environnement que les voyages eux-mêmes!
Sur le chemin des Romantiques, d'Argenton à Nohant, à Neuvy-Saint-Sépulcre: cette église du XIIe siècle.
Plume sur papier pour cette reproduction de l'église de Neuvy-Saint-Sépulcre, bâtiment circulaire sur le modèle de l'église du Saint Sépulcre de Jérudalem par un architecte inspiré par les croisades. PJ 2004
.








Un autre exemple de construction, dans un pays qui ne possède pas de pierres de construction: Bruges la Belge et ses canaux, ses moulins, et son campanile ( ou beffroi)en briques rouges: magnifique construction au centre de la ville. Plume sur papier: dessin réalisé à partir du quai du Rosaire en 2006.










mardi 28 avril 2020

Minéralogie et pierres fines

La topaze

La topaze est une pierre fine dont le nom est utilisé souvent de façon abusive en gemmologie. Par exemple, le quartz fumé limpide, l'obsidienne et même certains corindons sont parfois nommés "topaze" ce qui est en principe interdit par le CIBJO, le gendarme des pierres précieuses, un domaine hyper contrôlé. Alors comment reconnait-on une véritable topaze?
Topaze, cristal de 6 cm, photo Transbaïkalie
collection ENSMP. Nelly Bariand.
C'est un silicate de composition Al2SiO4(F,OH)2, qui peut être incolore, fumé, blanc, bleu, verdâtre, brun jaunâtre, orange, rose, violet, brun. On voit bien que la couleur est le dernier critère à prendre en compte tant elle varie.
La topaze appartient au système orthorhombique, fait une dureté de 8 dans l'échelle de Mohs, un indice de réfraction va de 1,60 à 1,64 et une densité comprise entre 3,49 et 3,57.
Le minéral est fluorescent et transparent à translucide. C'est un minéral des pegmatites et veines de quartz de haute température. On le trouve surtout au Brésil (Minas Gerais), aux USA (Utah), au Pakistan, en Russie... et en France à Echassières, Razes... Les plus recherchées dans le monde sont les topazes impériales du Brésil.
Lorsque cette pierre est taillée, elle est difficile à certifier sans passer par quelques tests comme la réfraction et le calcul de la  densité.
En Bretagne, on en trouve à Montbelleux en Ille-et-Vilaine mais aussi à La Villeder dans le Morbihan. Elles sont moins spectaculaires que les topazes impériales, plus pierreuses mais parfois bien formées mais de petite taille.

mardi 21 avril 2020

Réflexions et confinement

Réflexions d'un confiné...

2020, année de grande crise avec arrêt brutal du monde de 2019, un moment qui donne le temps de réfléchir à l'après 2020.
Et qu'entendons-nous? un désir de retour à 2019, une attitude suicidaire face à la crise bien plus grave qui se profile: l'extermination des espèces vivantes dont la notre fait partie, car vouloir le retour du monde d'avant, c'est condamner nos petits enfants à ne pouvoir vivre sur cette planète.
Malgré la dégradation accélérée de l'environnement qui tue 700.000 personnes chaque année en Europe, malgré les incendies gigantesques d'Australie, d' Amazonie, aux Etats-Unis, malgré les disettes africaines et face à ce réel implacable, nous restons de marbre!
Quel sera donc le monde d'après le covid19? Imprévisible sans doute mais si le modèle reste 2019, il sera pire encore (avec une limitation sans précédent des libertés, traçages, privations de droits...) La conséquence sera un nombre de morts infiniment plus grand que par le coronavirus. S'il faut reprendre l'économie de "pleine croissance": avions, voitures, paquebots de croisières, tout ce qui conduit à une consommation inutile et énergivore (comme la 5G), un tourisme de masse aussi stupide que destructeur pour l'environnement, alors nous n'aurons rien compris et tout sera à craindre pour l'avenir.
Sur le chemin vert après retrait  des eaux du lac
de Guerlédan en 2015
Aujourd'hui on écoute les médecins parce que la mort frappe à nos portes, mais on n'écoute toujours pas les climatologues, naturalistes et hydrogéologues parce que ce qu'ils nous annoncent est différé, prévisible mais moins visible. Malgré l'affaissement de la vie constaté, nous restons indifférents à ce qui est en train de nous arriver.
Dommage! Nous avions l'occasion et  le temps nécessaire pour penser la vie autrement.
Aujourd'hui, dans mon village d'origine,l'actualité montre  un Blavet canalisé entre Gouarec et Bon-Repos, contaminé par une grave fuite de gas-oil, une triste illustration des atteintes à l'environnement et à la ressource en eau sans laquelle aucune vie n'est possible. Quand l'eau se retire, la terre se rétracte et la vie se retire aussi sans bruit...
L'urgence est donc de penser le monde autrement, de retirer à l'argent roi son pouvoir absolu et prioriser l'éducation, la pensée, la sagesse et la santé, une autre vision du monde  possible, la seule possible.

lundi 13 avril 2020

Art sacré en Kreiz Breizh

Les mystères du calvaire de l'enclos paroissial de Rosquelfen en Laniscat (22570) Bon Repos sur Blavet.
calvaire de Rosquelfen vu du clocher

Ce calvaire daté du tout début XVIe siècle se situe à proximité du porche d'entrée Sud de la chapelle de Rosquelfen. Inscrit IMH depuis 1964, il a subi de nombreuses dégradations liées à la Révolution (martelage des sculptures) et à l'action météorique accentuée par une hétérogénéité du bâti  dont les parties sculptées étaient destinées à l'instruction de populations illettrées à l'époque de sa construction.
Le calvaire a été  confirmé dans son inscription aux Monuments Historiques au moment où la chapelle et son enclos ont été inscrits IMH le 10 Juin 2014.
Un bel exemple d'un tableau de la Passion du Christ est donné par le panneau sculpté de sa face Nord, celle qui se trouve face à la chapelle et qui a fait l'objet en 2012 d'une interprétation par  un connaisseur de l'art sacré en Bretagne: Jeff Philippe (de St Agathon). Un document sur ce calvaire a été publié dans le cadre des travaux de l'association des "Amis de la chapelle de Rosquelfen"en fin 2012.

Les 7 personnages du panneau Nord
Jeff Philippe indique: "Jésus est au milieu devant Pilate (troisième personnage en partant de la gauche), celui-ci se lave les mains sur les conseils de sa femme (deuxième personnage en partant de la gauche). Un serviteur apporte une serviette (troisième personnage en partant de la droite). Le premier personnage en partant de la gauche a perdu ses jambes. On observe trois arcs mitrés ornés qui chapotent la scène et sous chaque arc, les arcs trilobés qui complètent le décor. Cette illustration s'apparente à un "haut relief" taillé dans une roche compacte à grain fin mais de quelle nature? l'érosion et la couverture végétale (ici des lichens) masquent complètement la granulométrie et les possibilités d'identification pétrographique de cette roche grenue.
En regardant de près la manière dont les sculptures sont érodées, on aperçoit une direction horizontale comme la diaclase(fissure sans déplacement) au centre du panneau et ces lignes en relief dans la partie supérieure, sur les têtes sculptées. Ce type d'érosion sélective indique une orientation des minéraux par couches exprimées par l'érosion différentielle. Ces figures d'érosion sont plutôt caractéristiques de roches détritiques comme le grès à grain fin. Comme aucun grès employé en sculpture n'est connu à proximité et en dehors des grès verts chloriteux de Châteaulin, d'où proviennent ces pierres sculptées du bâti de ce calvaire? Un mystère encore à résoudre...
NB: cliquer sur les photos pour les agrandir.

lundi 6 avril 2020

Poème

Tristesse d'un confiné

Que voulez-vous dire à cette infirmière,
Au petit soldat qui s'épuise au front
Où la vie trépasse dans un puits sans fond
Le vivant s'affole de sombre manière
Que voulez-vous dire à cette infirmière?

Je sais bien qu'avant pleurait l'infirmière
Sur le triste sort des services de soins
Le comptable est roi quand la vie n'est rien
L'hôpital expire, l'humain désespère
Que voulez-vous dire à cette infirmière?

Nous pourrions lui dire aussi qu'elle espère
Un peu de mémoire à nos dirigeants
Quand sera passé le temps violent
D'orage imprévu sur toute la terre
Que voulez-vous dire à cette infirmière?

Il faudra agir, il faudra défaire
L'étreinte funeste des hommes sans mémoire
Sans coeur, sans vertu, sans âme et sans gloire
Qui dictent aux soignants leur juste colère
Que pouvons-nous dire à cette infirmière?

Nous avons le coeur qui ne saurait taire
Le réel bilan de ce dur combat
Après la tempête la paix reviendra
Où les "invisibles" seront en lumière
Et nous le devons à cette infirmière!

jeudi 2 avril 2020

Solides de Platon et minéralogie

Solides de Platon et minéralogie

Comme annoncé et puisque nous avons tout le temps de nous y intéresser, je vais répondre à des questions sur ce sujet en commençant par quelques précisions minéralogiques les plus abordables, du moins je l'espère.
Un solide de Platon est un polyèdre régulier convexe et il n'en existe que 5 contrairement aux polygones réguliers convexes de la géométrie plane, en nombre infini.
Leur nom est lié au nombre de faces présentes comme l'indique le dessin. Le tétraèdre possède 4 faces, l'hexaèdre ou cube: 6 faces, l'octaèdre: 8 faces, le dodécaèdre: 12 faces et l'icosaèdre: 20 faces. Il faut donc savoir qu'un polyèdre convexe ne peut être un solide de Platon que si:
- toutes les faces sont des polygones réguliers convexes isométriques (s'ils sont identiques)
- aucune de ses faces ne se coupe, excepté sur les arêtes
- le même nombre de faces se rencontre à chacun de ses sommets.
Dans la nature, il existe bien d'autres formes comme le cuboctaèdre ou l'icosidodécaèdre qui sont des déclinaisons (dites: stellations) du dodécaèdre et de l'icosaèdre.
Un millénaire avant Platon, des peuplades d'Ecosse (âge du Bronze) connaissent semble-t-il déjà ces cinq solides dont les modèles sont conservés au Ashmolean Museum d'Oxford. On sait que les Celtes connaissent dans leur quadricèle les quatre éléments qui vont être associés à ces formes par Platon dans le dialogue: "La Timée". Ce sont donc les grecs qui établiront les bases mathématiques et scientifiques de ces solides. Les pythagoriciens connaissent la pyramide tétraédrique, le cube et le dodécaèdre. Archylas de Tarante (360 av JC) construit le premier dodécaèdre et Théétète d'Athène (360 av JC) est le premier constructeur des 5 solides chez les grecs. Dans "La Timée", Platon associe les 4 solides à 4 éléments: le cube: la terre, le feu: le tétraèdre, l'air: l'octaèdre et l'eau: l'icosaèdre. C'est Aristote qui nomme le 5e élément l'Ether, substanciel à tous les autres, l'Univers étant fait selon lui de cet élément (représenté par le dodécaèdre pentagonal). Euclide donne la description mathématique complète en 300 av JC dans "Les Elements".
Maintenant si nous allons sur Internet, on va trouver des sites qui vendent 7 solides de Platon! et jusqu'à 10!(plus il y en a plus on gagne d'argent!). Dans les solides rajoutés, on a la sphère qui n'est pas un solide de Platon, ou le merkabah (en hébreu: char du zodiaque) qui est une représentation ésotérique sans réalité physique: double pyramides tétraèdriques inversées imbriquées. Les nombreux sites de lithothérapie vendent ces solides en insistant sur le minéral utilisé: un cristal de roche à qui ils attribuent des propriétés hors de la réalité. En minéralogie, un cristal de roche est un tectosilicate ou dioxyde de silicium avec multiples traces: Al,Li,B,Fe,Mg,Ca,Ti,Rb,Na...OH,... hexagonal (réseau de Bravais), trigonal (groupe d'espace) à densité 2,65, indice de réfraction 1,54-1,55 avec des propriétés piézoéléctriques. C'est un résonateur utilisé dans les oscillateurs à grande stabilité, filtres utilisés en mode fondamental(inf à 30 MHz) ou harmonique(env 150 MHz). Le cristal de roche ou quartz alpha (cristallisation inf à 573°) n'est en aucun cas un diffuseur d'ions et pas plus un capteur ou récepteur d'ions, mais un résonateur. Il faut également savoir que le travail de façonnage du cristal de roche pour lui donner la forme des solides de Platon annule tout simplement ses propriétés naturelles, pourquoi? parce que le moindre choc ou chauffe, inévitable en façonnage par les techniques habituelles des lapidaires modifie l'organisation interne du cristal qui peut passer brutalement d'uniaxe à biaxe, inverser ses tétraèdres et se déstructurer, raisons pour lesquelles la préparation du "quartz" en électronique se fait par des techniques à froid qui tiennent compte de la fragilité de cette structure naturelle. Ainsi dans la plupart des sites, on est à propos des solides de Platon dans le domaine du spiritualisme (à ne pas confondre avec la spiritualité, tout-à-fait autre chose).
Pour voir les formes naturelles des solides de Platon, il suffit souvent de trouver des minéraux du système cubique comme la pyrite pour le cube ou le dodécaèdre pentagonal comme sur la photo jointe. Le tétraèdre se trouve dans la tétraédrite, un sulfoantimoniure naturel de cuivre et de fer à maille cubique. L'octaèdre est fréquent dans le spinelle, la magnétite, chromite etc..
L'icosaèdre forme le squelette des radiolaires, la pyrite (hémiédrie centrée m3 ou la répartition des ions de la maille cristalline est différente de la classe holoédrique  par exemple qui ne peut présenter cette forme).Je retiendrai donc le côté esthétique des solides de Platon qui font partie des merveilles de la nature dans laquelle nous vivons sans vraiment prendre le temps de la regarder et d'en apprécier la beauté. Ce que nous vivons aujourd'hui va-t-il nous faire réfléchir à notre vision et attitude par rapport à la nature? Espérons que l'avenir nous apportera une réponse positive.

vendredi 27 mars 2020

Peinture et confinement

Fresque peinte COVID19, confinement mars 2020

Recyclage de fonds de pots de peinture sur ciment (agglos): fresque grand format: 10m x 1,6m : mur mitoyen. PJ 2020

Détails côté Sud en cours...
PS: clin d'oeil à d'autres confinés hors la ville...(le haïku du jour)
Par un ciel voilé
Le souffle du vent de mer
Au temps solitude
(ou encore):
Etoile de mer
Tombée du silence la muse
Flux de vague à l'âme

mardi 24 mars 2020

covid19 et confinement

COVID19 et confinement

Nous voilà tous en introspection forcée à domicile, un moment unique dans l'Histoire contemporaine qui peut sans aucune hésitation être considéré comme la période de gestation d'un autre monde dont il faut espérer qu'il sera meilleur mais ce n'est pas certain tant l'intelligence paraît comme de plus en plus rare aujourd'hui, il suffit de survoler les textes polémiques de toute nature qui foisonnent sur la toile.Le temps viendra du bilan et il sera sans aucun doute lourd de conséquences mais en attendant gardons la tête froide. Je préfère donc pour ma part écouter des gens comme Boris Cyrulnik et lire Spinoza.
En attendant des jours meilleurs, j'utilise les vieux fonds de peinture stockés dans la cave pour "habiller" un mur mitoyen en agglos en "trompe l'oeil", une activité qui accélère le temps! Pour les habitués du blog, je vous parlerai bientôt d'internet à partir d'un domaine que je connais un peu: la minéralogie. En attendant, prenez soin de vous et protégez vous bien!

jeudi 19 mars 2020

poème

L'attente


Je regarde dans le jardin
Fleurir un beau mirabellier.
Le silence inhabituel de ce temps suspendu
Révèle d'anciens sons perdus,
L'étrange rumeur des insectes et des oiseaux
Dopés par le retrait des hommes...
L'invisible vivant impose sa présence
Et contre toute attente
Nous oblige à apprendre très vite,
 mieux entendre et à mieux voir
La vie qui nous entoure dans sa fragilité.
Comme dans un rêve alors je pense,
Dans la lumière déclinante du jour,
 Gaïa, notre mère  malmenée
Qui frappe à la porte de nos consciences...

jeudi 5 mars 2020

Poème

Les quatre saisons 2020

En la saison d'hiver, oh, virale inquiétude!
Les passants se souviennent de temps bien plus sereins
Où le manteau neigeux blanchissait les jardins
En la saison d'hiver.

Mars est bien revenu où les fleurs s'épanouissent
La nature se colore en effaçant l'austère
Et le vivant renaît sous le cycle solaire
Mars est bien revenu

Le printemps passera sous d'étranges auspices
Le monde est un malade et souvent sans mémoire
Les hommes n'écoutent pas les leçons de l'Histoire
Le printemps passera

 l'été revenu, sur mon beau coin de terre
Dans la bruyère fleurie et les collines bleues
J'irai aux sources vives sous les bois silencieux
 l'été revenu

 l'automne enchanté des pastels flamboyants
J'aimerais m'enfoncer sous la voùte des hêtres
Voir le feu des feuillages sous le vent, disparaître
 l'automne enchanté

C'est à nouveau l'hiver, chaque année vents et pluie!
Le présent m'interroge, parfois me désespère
Quand la folie triomphe, Thanatos prospère
En éternel hiver...

Le Liscuis,vallée du Blavet depuis Toul Goanv, Lande de Gouarec
PS:
"Nous vivons sur cette terre par courtoisie des germes et des virus"
"Les émotions de la terre": Glenn Albercht, éditions :Les Liens qui libèrent.

lundi 2 mars 2020

Patrimoine bâti des Cotes d'Armor

Sur la commune de Pommerit-Le-Vicomte, Itron Varia ar Baradoz, la chapelle de N.D. du Paradis et son calvaire original: un lieu remarquable en venant à Pommerit par le Sud.

Ensemble chapelle et calvaire N.D. du Paradis
La chapelle classée MH en 1912 est commencée en 1398 et achevée en 1405. Elle est édifiée par les seigneurs de Pommerit, les vicomtes du Chastelier. Elle est réalisée en grand appareillage de granite et présente sur son entrée Sud comme sur son pignon Ouest, les armes des fondateurs qui, chose suffisamment rare pour être notée, n'ont pas été martelées à la Révolution.Ruinée en 1720, elle est restaurée en 1741 (infobretagne).
Blason écartelé des du Chastel et du Chastellier




Ainsi, au dessus de la porte sous clocher, on peut voir les armes en alliance (écartelé) de François du Chastel et de Françoise du Chastelier, mariés en 1522. Si ce blason avait ses couleurs d'origine, il se présenterait comme ceci:
en 1 et 4, fascé d'or et de gueules de six pièces qui est du Chastel, en 2 et 3 d'or à neuf quintefeuilles de gueules qui sont du Chastelier.

Sur le placître, au Sud immédiat de l'édifice se dresse un calvaire original, tout en granite également.

Sur un socle formé par deux cubes superposés, on peut admirer une représentation des douze apôtres répartis trois par trois sur chaque face du socle. Cette présentation prend ici la forme d'un "Haut relief" car les personnages sont représentés en épaisseur (contrairement au bas relief), comme adossés au bloc de granite dans lequel ils sont sculptés. C'est sans doute la raison pour laquelle ils sont encore visibles aujourd'hui dans leur intégralité! Cette particularité en fait un monument exceptionnel du patrimoine de la commune de Pommerit. Il a été classé aux Monuments Historiques en 1913.


La dernière photo montre les détails de la corniche sculptée et du "Haut relief" représentant les apôtres qui semblent sortir de la roche. Ce travail de sculpture tout-à-fait remarquable dans un granite clair est encore aujourd'hui dans un bon état de conservation.

NB: cliquer sur l'image pour l'agrandir. Sources: DRAC de Bretagne, Rennes, Patrimoine des Côtes du Nord (Ed Le Flohic).

mardi 25 février 2020

Sainte Brigitte en koste 'r c'hoed, Morbihan

La carte blanche du 23 février à Sainte Brigitte et l'intérêt des gens du pays pour leur patrimoine!

Le Rohello: photo Pauline Rolland Lemée
Plus de 130 personnes se sont déplacées à la journée exposition-conférence tenue à Sainte Brigitte le dimanche 23 février. Alors que le temps n'incitait guère à sortir, il faut constater que les gens du pays (dont une cinquantaine de Ste Brigitte même) sont bien intéressés par tout ce qui concerne l'histoire, le patrimoine immatériel  et  on peut ajouter le patrimoine bâti de ce pays, illustré par ces maisons anciennes qui sont les témoins du passé rural de Ste Brigitte. Le Rohello est un lieu cité dans le Cartulaire de Redon (871) où est décrit l'itinéraire du roi Salomon (autour de 870, ce personnage historique sera assassiné en 874) dans la campagne de Perret-Sainte Brigitte.
Guernauter, partie ancienne: photo Anne David Le Borgne

Guernauter est également une ancienne ferme agrandie par étapes successives et la partie la plus ancienne montre bien les ouvertures caractéristiques d'avant la Révolution (porte à arc type "roman", petites fenêtres et puits à proximité de l'entrée, roches du pays).
Après le diaporama, plusieurs personnes ont souhaité aborder des thèmes non traités comme le vote "rouge" en pays koste 'r c'hoed et Kreiz Breizh en général: un sujet effectivement intéressant mais qui aurait demandé un peu de temps car il est question ici du rapport entre les paysans et le propriétaire des Forges et ceci depuis le Duc de Rohan, ce qui est à lui seul un vaste sujet! Un autre thème est celui de la danse que quelques auditeurs auraient voulu voir sur l'écran et dans ce domaine aussi, les films de Guilcher tournés entre 1953 et 1958 à Perret ainsi que celui fait en 1974 (film réalisé par CCRostrenen) sont aujourd'hui à la Cinémathèque de Bretagne à Brest (consultables sur rendez-vous), mais la danse a tout de même été exécutée au cours du petit fest-deiz qui a suivi (treujen gaol par Dominique Jouve et Philippe Le Guennec). Enfin le thème de la relation entre l'environnement boisé et le caractère des gens du pays est un thème très intéressant qui mériterait un débat surtout avec la connaissance actuelle des végétaux, dont les arbres qui ne cesse de progresser. Aucun doute à mon avis sur l'interaction d'un environnement boisé comme en koste 'r c'hoed et l'état d'esprit des habitants. J'avais rédigé un mot la-dessus dans le livre publié avec Jean Yvon Hélard de Gouarec en 2001 par Coop-Breizh (Kost er c'hoat ou la renaissance d'un terroir de Basse Bretagne). Mais ce sujet est aussi un vaste sujet.....à suivre donc...

vendredi 7 février 2020

Carte Blanche à Sainte Brigitte, Morbihan le 23 février 2020



      Carte Blanche du dimanche 23 février 2020 (gratuit, ouvert à tous)
Thème : Sainte Brigitte en terroir koste ‘r c’hoed, ou comment Sainte Brigitte et ses voisins de Perret et Plélauff,  à l’ombre de la forêt de Quénécan, ont développé leur propre patrimoine immatériel, celui d’ un monde de paysans pauvres mais solidaires qui s’est rapidement effacé en deuxième moitié du XXe siècle mais en léguant (in extremis) aux  générations d’aujourd’hui un symbole important de sa particularité locale : la gavotte dite koste ‘r c’hoed, cette ronde sans limite de nombre,  liant social puissant et manifestation la plus visible de son caractère propre.

 Rendez-vous dans le bourg de Sainte Brigitte, à la salle des fêtes de 10h à 18h
- exposition de costumes locaux traditionnels : fañch, pourlet, moutons blancs,
- exposition d’instruments de musique utilisés en pays koste ‘r c’hoed : accordéons, clarinette et bombardes,
- à partir de 15h,  exposé sous forme d’une projection et dialogue sur le terroir koste ‘r c’hoed et la place de Sainte Brigitte dans celui-ci.
Exposé-dialogue  animé par Pierre Jézéquel, avec la participation de Dominique Jouve (écoute de documents de collectage faits sur le terroir), de Anthony Le Guyader et Christian Brogard (cercle celtique « Les Blés d’or » de St Nicolas du Pélem pour la tradition vestimentaire).

-vers 17h, petit fest-deiz animé par Dominique Jouve et Philippe le Guennec (treujenn gaol ) sur le répertoire de Jean Ogé, accordéoniste  des Forges des Salles.
Fin à 18h avec partage de gâteaux et boissons comme à chaque Carte Blanche.
Voir aussi "kosterc'hoad-pj" pour plus d'informations, et pour écouter l'émission du 17 février sur RBG, cliquer sur le lien http://www.radiobreizh.bzh/bzh/episode.php?epid=34695
ou taper rbg, pierre jezequel.

lundi 3 février 2020

minéralogie: les couleurs et les pierres

 propos du corindon et des manipulations de laboratoire pour modifier sa couleur.

Voilà un sujet qui n'est pas vraiment local mais qui intéresse des internautes curieux de savoir si des pierres vendues comme "corindon" d'un bleu profond sont du saphir naturel ou des pierres dont la couleur a été modifiée par une manipulation en laboratoire...
Ce que l'on peut lire sur internet à ce sujet va du sérieux à n'importe quoi, comme lorsqu'il est dit que le corindon est une pierre précieuse! C'est faux! le corindon est une espèce minérale appartenant au système trigonal,  à formule chimique alpha Al2O3 (oxyde d'aluminium), dureté 9 (Mohs) et de densité 3,9 à 4,1. Seuls deux minéraux (qui sont du corindon): le rubis et le saphir peuvent bénéficier sous certaines conditions de l'appellation "pierres précieuses". Le corindon est incolore lorsqu'il est pur, ce qui est très rare. Il est souvent coloré par des ions d'éléments de transition. Par exemple le rouge = rubis coloré par Cr2O3, avec pour Thailande du Fe2O3 en plus. Le saphir bleu est coloré par du titane et du fer: TiFeO3. Ainsi les impuretés chimiques Fe3+,Fe2+-Fe3+ et Ti4+ donnent le bleu plus ou moins intense.
Corindon brut.Photo Pierre Bedard
Le corindon contient de l'oxygène qui peut être chauffé juste au dessous de son point de fusion dans un espace clos (four haute T°). Une partie de l'oxygène est soit émise soit absorbée. Un gaz qui fait disparaître l'oxygène est fortement réducteur, comme l'hydrogène. Ces conditions de réduction sont obtenues en exposant la pierre à une flamme de propane. Le procédé est long et la température doit dépasser 1250°. La variation de l'absorption/émission d'oxygène affecte la valence des impuretés comme le titane, produisant alors une intensification du bleu. Les laboratoires de minéralogie utilisent la spectrométrie d'absorption (SAND) pour étudier la coloration bleu profond des saphirs. Cette coloration provient des transferts de charge anions-cations ou de valence entre Fe2+ et Fe3+ par exemple.
Saphir après la taille

La tentation est donc grande lorsque des corindons limpides ne présentent pas une couleur exceptionnelle, de les "chauffer" en laboratoire afin d'obtenir de magnifiques saphirs. La pierre peut ainsi passer d'une qualité "émeri" à une qualité gemme par une simple (mais coûteuse) manipulation, d'où la difficulté de certifier une origine strictement naturelle à une pierre surtout lorsque celle-ci a été taillée.
Principaux secteurs de production: Thailande,Birmanie (rubis et saphir),
Ceylan (saphir rose),Cachemire,Madagascar, la rubibelt africaine....

dimanche 26 janvier 2020

Poème

En attendant Imbolc*

Cette nuit le grand vent frappe encore à ma porte
Secoue les arbres nus, gémissements des bois!
Sombre monde si triste, l'hiver humide et froid
Endort les souvenirs et le temps les emporte!
Guerlédan et Quénécan, vallée du Blavet en hiver

La vieille maison de pierres, les ardoises du toit
Défient les vents d'hiver sur la lande mouillée.
Songeur contemplatif, en cheminée je vois
La vie qui se consume aux braises du foyer

J'aime alors ces instants, les odeurs de fumée
Les flammes lumineuses, leur danse sur les murs
Où les ombres dessinent le corps de cette fée
Que je croisais jadis sur fond de ciel d'azur

Les beaux jours reviendront, le vent se calmera
Le soleil à nouveau fleurira les collines
La rose adoucira la rigueur des épines
Symbole de l'hivernal sommeil du trépas

Mais avant qu'Atropos ne chasse les Ondines
Qui veillent aux fontaines, dans la faible lueur
J'entends du vent de mer, les confidences intimes,
La Parque peut attendre, Imbolc sera vainqueur.

*:Imbolc dans le monde celtique est la fête du printemps et de la déesse Brigitte qui se déroule le premier février succédant à Samain, fête de l'hiver le premier novembre.


dimanche 19 janvier 2020

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat, Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

Assemblée générale des Amis de la chapelle de Rosquelfen en Laniscat: Bon Repos sur Blavet 22570.
Porche Sud et clocher: chapelle de Rosquelfen





Cette assemblée générale se fera comme chaque année dans la salle des associations de la mairie, bourg de Laniscat, le vendredi 14 février à 20h. Toutes les personnes intéressées par la sauvegarde de la chapelle sont invitées à y participer.


Nef recouverte en ardoises rustiques du Liscuis









Sur la deuxième photo, on voit le raccord du toit de la nef avec le clocher (façade Sud) et on remarque les ardoises mordorées du Liscuis, mais qui s'arrêtent à droite de la photo, sur le porche. Celui-ci sera restauré au cours de la 5e tranche  qui débute en février; elle consiste à redresser les murs du porche Sud suivi d'une réfection de la charpente et toiture. Dans ce but, des anciennes ardoises du Liscuis seront récupérées sur un ancien bâtiment de Plussulien pour terminer la couverture. Cette 5e tranche de travaux englobe également la remise en place du berceau de la voûte dans la nef.

lundi 13 janvier 2020

Mégalithe des Côtes d'Armor

L'étonnant menhir de Coatcouraval en Glomel (Côtes d'Armor)

Menhir coatcouraval par Kreizy archeo
Si glomel, commune du Kreiz Breizh est connue par les passionnés de préhistoire et de mégalithes, c'est d'abord pour son géant proche du bourg, le menhir probablement le plus lourd de Bretagne encore debout (voir articles précédents sur ce blog). Mais il en existe d'autres et en particulier celui de Coatcouraval (entre les villages de Sainte Christine et de Botcanou en Glomel)qui se fait aujourd'hui très discret, perdu dans les bois du château du même nom et donc connu par les quelques initiés des environs. Ce menhir en granite de Rostrenen est classé MH depuis 1970. Il fait environ 4 mètres de hauteur avec sa partie enterrée (3,5m au dessus du sol), 1,15m de largeur à la base pour 0,60m d'épaisseur moyenne, ce qui nous donne une pierre proche des 7 tonnes dont le centre de gravité est très bas, ce qui assure sa stabilité.
Sur le site wikipedia, on peut lire une hypothèse de tentative de débitage du menhir postérieurement à son érection, ce qui contribue à expliquer sa forme irrégulière. Il existe bien des traces d'action mécanique vers la base du menhir mais je crois sa silhouette globale d'origine. La plupart des irrégularités correspondent à des limites de diaclases naturelles (fissures de la roche) présentes dans un bloc de cette longueur au moment de son extraction sans doute à proximité où le massif granitique est fortement diaclasé. Ce menhir situé sur une pente douce vers le Sud-Ouest était sans doute positionné à cet endroit pour être vu en venant de cette direction et sans doute en un lieu moins boisé qu'aujourd'hui. Mais dans quel but, ce "bornage" ??Le mystère perdure...

mercredi 8 janvier 2020

Poème

 Canac'h laeron...

Un monument
Depuis longtemps
Témoin blessé
Du temps passé
Au socle usé
 croix brisée
Indifférent
Défie le temps!

Il voit venir
Puis repartir
Tant de passants
De braves gens
Dont il entend
Les étonnants
Gestes et dires
Et les soupirs!

Sur le chemin
Soir et matin
Tous les étés
Les désolés
Désenchantés
Vont déclamer
"Triste destin
pour cet ancien!"

Il sait pourtant
Malgré le temps
Et les blessures
De sa structure
Sa drôle d'allure
De sombre augure
Dire aux passants:
"Toujours présent!"

vendredi 3 janvier 2020

Carnet de voyage

En feuilletant un carnet de voyage...

Hiver 2020, le temps des veillées, un temps qui a  son charme, est le temps des lectures et de quelques redécouvertes au coeur d'une bibliothèque...

St Jean Pied de port.Aquarelle et plume. PJ 2001



Une ville: St Jean-pied-de-Port sur le chemin de Saint Jacques, dernière étape des pélerins en France avant le passage vers Roncevaux et les Pyrénées. Aquarelle réalisée en 2001.Le pont romain sur la Nive.






Calvaire sur Saint Ygeaux. Encre bleue
Rue de Barcelone en 2007


Un vieux calvaire dans la campagne de Saint Ygeaux en Côtes d'Armor, le calvaire de Kersaint (XVIe). Encre bleue, plume sur papier en 2005.




Une rue de Barcelone au soleil couchant dans le quartier Barri Gotic, en 2007. Encre bleue et plume.




Cavalier selon Gaudi. 2007.
Dessin à la plume et encre bleue d'un cavalier figurant dans l'entrée de la Passion: Sagrada Familia.