Libellés

dimanche 27 décembre 2020

Les tempêtes de 2020: réflexions sur une année hors norme

 2020, une année charnière et hors norme...

tempête Bella du 27-12-2020: photo Pauline Norellou
L'an 2020 se termine dans la tempête mais aussi  avec l'espoir du vaccin qui débarque à peu près en même temps que les virus mutants qui s'adaptent à grande vitesse... Que retenir de cette année marquée mondialement par une situation sanitaire qui nous remet à notre place, c'est-à-dire dans le monde vivant et non au-dessus de celui-ci comme nous avions tendance à le croire? Et bien c'est sans doute le constat que la société ne va pas très bien. Dans notre pays, les manifestations de ce mal-être se voient depuis 2018 avec l'augmentation de la violence. "La société souffre comme le dit Cynthia Fleury du ressentiment, ce poison qui paralyse l'action et nous éloigne de "l'affectio societatis", élément essentiel du contrat social" (lire "Ci gît l'amer: guérir du ressentiment" Gallimard 2020).Nous voyons aussi, et les confinements successifs ont eu le mérite de nous faire réfléchir sur nos choix, nos comportements et nos erreurs passées, que l'avenir (cette "ombre du passé qui se projette devant nous", et dans laquelle on marche: Marcel Proust "Â la recherche du temps perdu") va dépendre de notre capacité d'adaptation à l'évolution de notre planète et au respect des équilibres naturels que nous impactons directement. Si nous poursuivons notre chemin d'avant 2020, nous reparlerons très vite de virus (grippe aviaire, peste porcine, coronavirus...) Â bon entendeur.....

Je souhaite à tous les lecteurs du blog (35visites/jour en moyenne)une meilleure année 2021 que la précédente, une bonne santé et un bon moral pour affronter sans aucun doute des temps qui n'auront rien d'une mer calme et d'un ciel sans nuage.

NB: photo copyrignt Pauline Norellou (tempête Bella.27-12-2020)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire