Libellés

jeudi 30 juin 2022

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat, 22570 Bon Repos-sur-Blavet

Sortie du livre sur la chapelle de Rosquelfen en Laniscat


 C'est le vendredi premier juillet que le livre sur la chapelle de Rosquelfen  sera disponible à la vente auprès des Amis de la chapelle de Rosquelfen. Il sera présenté le 3 juillet, jour du pardon, à la salle des fêtes de Laniscat où aura lieu le repas du pardon.

Ce document de 85 pages, fait le bilan de treize années d'actions pour restaurer et sauvegarder ce monument au coeur du village de Rosquelfen, tout en reprenant les études  réalisées durant la même période sur l'histoire, la toponymie et les actions menées sur le patrimoine mobilier.

Le rôle de l'association a été déterminant dans l'évolution de ce vaste chantier, tant pour les actions entreprises au cours des années passées depuis 2010 que pour la recherche de donateurs durant toute cette période. Le résultat est enfin visible en extérieur comme à l'intérieur.

Maquette de la couverture: 29/06/2022

Le livre sera ensuite proposé à la vente au profit des actions pour la chapelle qui doivent se poursuivre:      (restauration du retable du maître-autel, du chemin de croix, travaux de préservation et valorisation des anciennes pierres tombales du cimetière, calvaire etc...) Les points de vente seront précisés dans la presse locale après le pardon du 3 juillet prochain.

Ce document unique, retrace également la chronologie de construction de  l'édifice dévoilé par l'architecte du Patrimoine Léo Goas Straaiger de Pluvigner qui a été aussi le maître d'oeuvre des travaux . Rappelons que la chapelle de Rosquelfen est un monument inscrit MH depuis juin 2014.

dimanche 26 juin 2022

Patrimoine de Plumergat en Morbihan

La chapelle de Gornevec en plumergat (56) ou "l'esthétique des ruines"

Le sort de la chapelle de Gornevec (XV et XVIe siècle) est un exemple  des aléas subis par un patrimoine architectural bâti de Bretagne plutôt abondant qui n'a pas toujours fait l'objet d'une grande attention, souvent faute de moyens, subissant ainsi les effets des crises économiques (ici la grande dépression d'entre deux guerres).

chapelle de Gornevec après sa restauration
Cette ancienne propriété des moines de Saint Gildas-de-Rhuys  est un édifice original en croix latine à chevet plat dont le transept et le choeur datent du XVe siècle (montés sur des fondations du XIe (il y avait donc un bâti antérieur), puis dans sa forme actuelle depuis 1543.Cette chapelle avait la particularité de recevoir chaque année les chevaux du pays dans un pardon et foire aux chevaux (comme à Saint Laurent en Silfiac) qui est une survivance de la fête celtique de Lugnasad, fête se déroulant le premier août dans le calendrier celtique. Ce pardon va cesser au moment de la ruine de cet édifice qui survient dès les années 1920, où la charpente s'effondre. Il est question d'une inscription MH en1925 (infobretagne) mais cette information n'est pas reprise dans la plupart des documents sur cette chapelle et la date de 1958 également évoquée suite à un projet de démontage de l'édifice ne sera pas non plus confirmée.
Le site d'infobretagne, dans: "patrimoine de Plumergat" indique qu'elle sera sauvée de la démolition en 1957, mais sont état de ruine va durer  plus de 60 ans!

la chapelle ruinée dans les années 1930 (Photo Y.Boëlle)
On trouve dans cette chapelle les armes de la famille de Rohan, seigneur suzerain et celles de trois autres familles nobles dont du Quenhuen et de Laouenan. Le clocheton s'effondre en 1923. Elle est restaurée à l'identique en 1990 et sa couverture en ardoises est réalisée en 1999. Les vitraux seront posés en 2000. Sur la photo des ruines, extraite du document "Des bretagnes très intérieures" d'Yvon Boëlle, Marc Nagels, Jean Hervoche et Philippe Le Guillou on peut admirer la silhouette hivernale et ruinée de cet édifice, un décor romantique et émouvant, plus impressionnant encore  que la version restaurée actuelle dont on ne  peut que se réjouir. Une visite incontournable pour ceux qui s'intéressent au patrimoine et qui se trouveraient dans le secteur d'Auray, Brech, Plescop.


mercredi 22 juin 2022

Poème

Sous les feux de Bélénos


Dans le tout dernier siècle de ce monde en sursis

La première des urgences  serait celle d'éduquer

Il est déjà très tard! la chute a commencé

Seule la  culture protège contre la barbarie.


Le climat lui aussi déclenche des alarmes

Chaleur et pandémie mobilisent la science

Sous un soleil ardent, la nature en silence

Nous fait rêver de pluie, sa douceur et ses charmes

Blavet à Toul Goulic

J'ai cherché le refuge des grands chaos moussus

Baignés du chant de l'eau sous les roches polies

Cet abandon divin à l'ultime paradis

Du bondissant Blavet en son vallon perdu


Le temps est déjà loin dans cet écrin sublime

Où les eaux brumisaient les fougères fleuries.

Mêlé à celles du fleuve au secret de son lit

Demeure ici l'écho de confidences intimes


Un trouble s'installe encore et résonne parfois

Lorsque j'imaginais embarquer pour Cythère

Faire un voyage ultime, tout nimbé de mystère

Respirer sur les îles, un parfum d'au-delà...

le chaos de Toul Goulic en juin


Le vaisseau toujours là, en vieille maison de pierres
Conserve la mémoire d'intimités joyeuses
Heures de jours ou de nuits, si brèves et merveilleuses
Au berceau des amours de vivants éphémères.


mardi 14 juin 2022

Poème

Mots de juin

Si je me souviens 

Du son de ta voix

Du rire aux éclats

Des roses au jardin


Sous chênes et mousses

Je vois la saison 

De belles vibrations

Et la vie si douce


Instants envoûtants

Par un pas de danse

Créer la romance

Portée par le vent


Les chansons d'amour

Seraient maintenant

D'un tout autre temps

Perdu pour toujours?      

cabane au jardin, mai 2022


Aujourd'hui l'effroi

Un fracas de guerre

Engoisse et misère

Quand sonne le glas!


Sous la bête immonde

Plus de blé qui pousse

Ni de fleurs si douces

L'horreur est féconde!


Alors j'ai rêvé

D'un monde merveilleux

D'un décor en bleu

D'espace enchanté


Tentons sans émoi

De  construire ensemble

Ce qui nous ressemble

 l'orée du bois.


 

jeudi 9 juin 2022

Trésor des bords du canal de Nantes à Brest, entre Saint Aignan et Neuillac (56)

Un édifice remarquable au bord du canal de Nantes à Brest: la chapelle de Carmès, Neuillac (56)

Entrée de la tour-porche de Carmès

 Le piéton qui s'engage sur le chemin de halage du canal de Nantes à Brest à partir de l'écluse de Tresclé pour rejoindre celle de Porzo, en allant vers le Sud, passe à 600 mètres d'un joyau qui mérite le détour avant de poursuivre sur le halage vers Pontivy. Cette chapelle est signalée sur le bord du halage par un petit panneau indicateur. La montée vers le monument permet de le découvrir ainsi que sa fontaine. C'est une chapelle en croix latine et grand appareillage de granite, bâtie par Jean du Porzo et les mécènes incontournables de cette époque, la famille de Rohan. Cette chapelle de fin XVe, début XVIe siècle pour son puissant clocher-porche (date gravée : 1521) sera agrandie au XVIIIe siècle. Sa voûte de nef est remarquablement peinte (les lambris sont de 1705). Le monument est classé MH depuis 1980.

Entrée dans la nef, mur peint


L'importance des peintures présentes non seulement sur la voûte lambrissée de la nef et du transept mais aussi sur les murs comme ici dans le porche d'entrée, donne à la chapelle cette originalité qui va se révéler plus importante encore qu'on ne l'imagine en creusant un peu l'histoire de la restauration de cet édifice.

Et on découvre en effet que lors des travaux de restauration entrepris en 1983, un lambris qui date de l'édifice originel, c'est-à-dire du XVe siècle se trouve sous le lambris du XVIIIe qui le masque complètement mais qui va également le protéger jusqu'à sa découverte de 1983. C'est dans la sacristie que se situe la partie visible de l'ancien lambris et à l'étage, un espace qui n'est accessible qu'à certaines périodes de l'année et avec un guide habilité.

Fragment du lambris peint du XVe

Le lambris gothique évoque des scènes de la vie de  Catherine d'Alexandrie entourée d'anges musiciens. Le dessin est remarquablement conservé et d'une fraîcheur étonnante. La conservation des couleurs s'explique par la présence du lambris de recouvrement posé en 1705 qui a joué son rôle protecteur au moins jusqu'en 1983.

Les illustrations du XVe figurent dans un dépliant explicatif qui est fourni au moment des visites de l'édifice ou à la mairie de Neuillac (dont l'extrait du fragment de fresque en photo jointe).

NB: cette chapelle entre dans l'un des circuits de "L'Art dans les Chapelles", manifestation qui se déroule chaque année en été dans le pays de Pontivy.

Pour plus de détails sur le sujet: le lien suivant: https://tour.klapty.com/nAo0fKj5QA/?deeplinking=true&startscene=0&startactions=lookat(1.7,-17.74,90,0,0); 

lundi 6 juin 2022

Nouvelle édition sur la ville de Gouarec en Côtes d'Armor

Nouvelle édition sur la ville de Gouarec

Nouvelle édition de mai 2022

 La presse locale informe depuis quelques jours de la parution d'une nouvelle édition sur Gouarec, édition qui succède à celle d'octobre 2014 qui comportait 32 pages et qui est depuis longtemps épuisée.

 Cette fois, Pierre Le Dour et moi-même avons réalisé un document de 52 pages qui prend en compte les éléments nouveaux survenus depuis 2014, date de parution du premier ouvrage, et qui concernent le patrimoine historique de la ville comme l'église N.D. de la Fosse, récemment restaurée  ou le calvaire de mission du cimetière de Saint Gilles. Le travail réalisé également par Pierre Le Dour dans le cimetière de Saint Gilles ou dans les recherches généalogiques liées à la succession des propriétaires du manoir de la Villeneuve, constitue un apport important à la connaissance de l'histoire locale.

Ce document sera dédicacé sous les halles de Gouarec le mercredi 8 juin et pourra s'acheter ensuite dans les différents endroits précisés dans la presse locale ou auprès des auteurs.


Quatrième de couverture, tableau de Le Guinio
Sur la page de garde du document figurent différents endroits typiques de Gouarec comme l'arrivée par Plélauff ou la Lande de Gouarec, l'église et l'ancien presbytère devenu Hôtel-de-Ville, le pavillon de Rohan et les Halles situées au centre de la ville.

La quatrième de couverture montre un tableau original de la chapelle de Saint Gilles dont il faut rappeler qu'elle est en réalité l'ancienne église tréviale de Gouarec avant la construction de l'église actuelle  à proximité du Blavet, sur l'emplacement de l'ancienne chapelle du château disparu.

Sur cette peinture réalisée en 1966, le peintre a placé la croix du calvaire, orientée vers l'ouest alors qu'elle est placée actuellement vers le Sud. Pourquoi ce changement? Un détail qui intrigue encore quelques gouarécains!