Libellés

lundi 10 août 2020

Animations et patrimoine en Kreiz Breizh

Un samedi d'août à la chapelle  Lansalaün de Paule (Côtes d'Armor) 

Malgré ce temps perturbé par un virus, la vie continue en Kreiz Breizh comme par exemple ce samedi 8 août à la chapelle de Lansalaün, sur la commune de Paule.

Eclairage nocturne à Lansalaün le 8 août 2020

L'association "Lum et Style" organise des animations dont chacun pourra trouver les détails dans la presse locale,dans et autour de ce monument historique remarquable. Le samedi 8 août, c'était la magnifique voix d'Annie Ebrel qui résonnait sous la voûte de Lansalaün, dans un cadre lié à la fontaine ornée près de laquelle cette chapelle a été construite. L'ensemble illuminations et animation sonore (cris d'oiseaux nocturnes notamment) donne au site une atmosphère étrange où l'on se sent transporté dans un autre monde, hors du temps: un lieu à visiter avec les animations jusqu'au 15 août (date du pardon).


Cette belle initiative de "Lum et Style"mérite d'être soulignée et encouragée. Elle apporte un peu de sérénité dans une période où l'inquiétude est toujours présente. Elle permet également de découvrir un patrimoine isolé dans la campagne et qui mérite le détour!

Cette chapelle a été classée MH le 23 avril 1920. Composée d'une nef à bas-côté Sud à cinq travées, elle date du début XVIe siècle. Elle possède une verrière dite de l'Arbre de Jessé qui date de 1528. Sa voûte en bois a fait l'objet d'une restauration complète comme l'ensemble de l'édifice. Sa situation en fond de vallon et proche d'une importante fontaine semble associée à celle-ci qui faisait autrefois l'objet de rites liés à la fécondité (comme les jeunes mariés faisant sept fois le tour de la fontaine). La chapelle est également appelée chapelle Notre Dame du Folgoet, allusion sans doute à Salaün le fol et saint du Folgoët finistérien (célèbre pour son kersanton), un terme breton qui signifie Salomon en français.

Sources: Patrimoine de Paule (infobretagne)

vendredi 7 août 2020

Poème

Elucubrations caniculaires


Liscuis, forêt de Quénécan, vallée du Blavet

Attentif

Lucide

Interrogatif

Inquiet ou intrépide  

Sur les chemins virtuels de l'imagination

Sans hésitations

Dans l'azur brûlant d'un jour caniculaire

Je me précipite    

Tel un oiseau dans l'air

Au dessus des ruines décrépites

Dispersées sous les arbres

Surplombant la vallée boisée

Conforté par la persistance de la sensation,

Réincarnation

De la corneille sans âge

Qui frappait au carreau de la maison d'enfance.

Bienvenues

Les sensations primitives,

Infantiles

Olfactives

Toujours présentes 

Dans ma mémoire

Où illusions et réalités se bousculent

Alimentant l'éternel questionnement:

"Etre ou ne pas être?"

Au coeur de ce monde qui vacille

Eté en Kreiz Breizh

Dans la clarté crépusculaire   

Des jours d'été

Par pluies et vents désertés

Sous la menace toujours présente

D'un corona virus...   

mercredi 5 août 2020

Chapelle d'Avaugour en Saint Pever, Côtes d'Armor

La chapelle d'Avaugour à Saint Pever, Côtes d'Armor

Dans la campagne vallonnée de Saint Pever, ancienne trève de Plésidy, se dresse la chapelle d'Avaugour construite auprès des ruines d'un ancien château datant de 1034, érigé par les barons d'Avaugour et détruit en 1453 par le Duc de Bretagne JeanV (infobretagne). Elle est construite entre 1454 et 1504. On peut voir sur la façade Ouest de l'édifice les armes de Pierre de Rohan et de Jeanne du Perrier (ou Périer). La chapelle Sud serait la partie la plus ancienne  selon René Couffon qui indique pour celle-ci, la période allant de 1454 à 1476. La chapelle primitive pourrait dater de la fin du XIVe. Les armes de Yvon de Roscerff sont gravées dans l'autel de cette chapelle.



Au Sud , une porte très travaillée, oeuvre de Roland Le Neindre (1570) illustre le martyre de St Sébastien. On observe aussi un joueur de biniou, de vielle et au centre, une roue à carillons. Les départs d'une voûte en pierre surplombant cette porte sont encore visibles dans la façade.
L'édifice est construit en grand appareillage de granite clair et témoigne d'une étonnante richesse sans aucun doute liée aux fondateurs.











Dans la nef se trouvent des statues en bois des apôtres d'inspiration romane mais également un sacraire riche de sculptures (christ en gloire, Ecce homo...) qui est également une oeuvre de Le Neindre (1576).




Une vierge à l'enfant polychrome dans son dais en granite également peint est d'une finesse remarquable et serait datée du XVe siècle ce qui correspond à ce que l'on trouve de plus ancien dans cette chapelle. les autres statues en bois polychrome  seraient du XVIe siècle. 



NB: sources Patrimoine de Saint Pever: infobretagne.
René Couffon: Répertoire des églises et chapelles des Diocèses de Saint Brieuc et Tréguier...

jeudi 30 juillet 2020

Patrimoine bâti de Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

La chapelle Saint Mathurin de Trozulon en Laniscat (Bon Repos sur Blavet); un nouvel espoir?

Ruines de St Mathurin à Trozulon en 2014
La presse locale fait depuis quelques jours état d'une initiative qui mérite d'être relayée car elle concerne le patrimoine bâti de Laniscat qui se trouve proche du Sulon à un endroit où le passage entre Gouarec et St Nicolas, comme Laniscat et St Nicolas est de plus en plus fréquenté. Une tentative d'intervention sur les ruines (enlèvement de ce qui restait de la charpente), avait déjà été faite sous la municipalité précédente déjà bien investie sur l'église paroissiale, la chapelle de Rosquelfen ou le calvaire de Keriolet. Mais l'établissement scolaire de Quintin qui intervenait sur l'édifice avait dû interrompre les travaux.


Ruines de St Mathurin: corniche à modillons et reste de 
charpente côté clocher.
Aujourd'hui la commune est en relation avec Concordia, chantier international de bénévoles qui s'engagent sur un projet d'intérêt général avec les habitants. Ainsi du 5 au 26 août et en partenariat avec la Région Bretagne, les jeunes, moins nombreux qu'habituellement pour cause de crise sanitaire "Covid19"vont intervenir avec un animateur de travaux pour nettoyer, retirer le lierre, refaire les joints et surtout cristalliser le haut des murs afin d'interrompre la pénétration des eaux météoriques et donc la dégradation irréversible des murs. Inauguration du chantier le 7 août et la population locale est bienvenue pour apporter son aide.


Photo 2014: la corniche commence à perdre ses éléments

Sur cette dernière vue prise en hiver 2014, on peut observer les effets destructeurs des infiltrations d'eau sur la corniche à modillons en granite sculpté qui devient dangereuse par chute de pierres. Il y avait déjà en 2014, urgence à cristalliser le haut des murs et six années se sont écoulées depuis. Souhaitons du courage à tous les intervenants  et un nouvel avenir à Saint Mathurin!
NB: Cette chapelle est du XVIIIe siècle. Son clocher date de 1783. Elle est vendue à la Révolution à Toussaint Le Bourhis qui la revendra à la Fabrique de Laniscat le 18 juin 1822. Sur la deuxième photo jointe, on peut observer un blason dans le mur du chevet à pans coupés. Il s'agirait selon Frotier de La Messelière du blason de la seigneurie du Liscouet qui aurait érigé cette chapelle six ans avant la Révolution. Ce blason est "d'argent au chef de gueules rempli de 7 billettes d'argent, 4 et 3".

vendredi 24 juillet 2020

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat: Bon Repos sur Blavet (22)

Difficultés sur la cinquième tranche des travaux de restauration

Etat du porche Sud le 21 juillet 2020
Après démontage de la façade du porche pour pouvoir redresser les deux piliers qui soutiennent la voûte d'entrée dans le porche, des difficultés imprévues apparaissent dans l'exécution de la technique de relevage des murs par méthode hydraulique, méthode choisie par l'Architecte du Patrimoine pour éviter le démontage complet des murs.



Des plots de béton ont été placés sous les murs afin de stabiliser la structure et servir de support à la mise en place de puissants vérins hydrauliques (50T). Sur la photo, on observe le creusement sous le contrefort du pilier Est de l'entrée.



Il se trouve que la pression exercée par quatre vérins de cinquante tonnes ne fait pas bouger le mur, mais provoque une fissuration incontrôlée des blocs qui constituent l'appareillage du mur. Cet échec de la méthode de relevage serait dû aux travaux antérieurs de renforcement de cette façade du porche, notamment par la présence de coulées de béton qui rigidifient l'ensemble du bâti, le rendant tout-à-fait réfractaire au moindre mouvement! Â ce stade du chantier, il ne reste plus qu'à tout démonter pour remonter dans la configuration d'origine, ce qui représente un surcoût et un important prolongement des délais.

lundi 13 juillet 2020

Peinture à l'huile et Rosquelfen en Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

Une découverte des dernières années: "le pardon de Rosquelfen", peinture à l'huile sur toile de Roger Candes...





Cette huile sur toile présente un réel intérêt pour ceux qui s'intéressent à l'histoire du village. Elle représente une procession du pardon sortant de la chapelle avec croix, bannières et même une statue dont on peut imaginer qu'il s'agit de Notre Dame de Bon Secours, honorée dans cette chapelle. Elle est portée semble-t-il dans son dais ou meuble de présentation et la procession se dirige vers le Nord, probablement pour suivre ensuite le chemin de terre qui passe devant la grande ferme toujours existante, pour se rendre sur le lieu du "Tantad" qui se trouvait à l'époque à l'Ouest du village, près de la voie romaine. Les costumes féminins correspondent aux costumes Fañch du début du XXe siècle, ce qui permet de dater approximativement l'oeuvre de cette période.

Mais qui est ce Roger Candes?? Il existe un peintre, artiste référencé et côté de ce nom: Roger-Lucien Candes 1907/1972, de l'Ecole Française qui pourrait être l'auteur de ce tableau. Sa signature pourrait    donner un indice supplémentaire à un expert dans la peinture du début XXe
NB/ Utiliser la fonction zoom sur la signature.
Information des derniers jours: ce tableau a été acheté par un particulier de Thonon-les-Bains dans un "bric-à-brac" de Biarritz il y a quelques années. Il est actuellement en cours de restauration à Thonon-les-Bains. Propriété d'un particulier, il n'est pas accessible au public.



jeudi 9 juillet 2020

Poème

Etrange mémoire...

Souvenirs et oublis font l'étrange mémoire
Qui façonne en secret les êtres d'aujourd'hui
Les souvenirs perdus s'évaporent d'une histoire
Quand une absence parfois, dans le coeur me poursuit

Landes du Liscuis

Perception bien vivante de passions émouvantes
J'admire encore le pourpre à cette fleur  divine
Rose vive épanouie dans l'aube renaissante
Caresses d'une voix douce que souvent j'imagine

Les rochers vieux gardiens aux crêtes du landier
Impassibles témoins de nos si courtes vies
Me rassurent et m'apaisent dans l'espace familier
Du décor immuable où dorment les oublis

Etrange mémoire douce, claire, obscure et cruelle
Aux beaux rêves gravés dans la pierre qu'elle scelle!

lundi 6 juillet 2020

Suite, chapelle de Rosquelfen en Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

Quelques détails peu visibles dans la chapelle en cours de restauration






Quelques détails peuvent échapper au visiteur (lorsque les visites seront à nouveau permises), même attentif, comme cette "greffe" sur un blochet sculpté du tout début XVe: nef de la chapelle. Seule la partie sculptée de ce blochet a été conservée, car le bois est dans un état très dégradé, compte-tenu de son âge!











Cette deuxième vue montre un autre blochet sculpté, situé sous l'emplacement de "l'accroche" de l'ancien jubé de la chapelle. On devine l'espace découpé dans la sablière et la corniche sculptées et sur lesquelles on peut voir les cerces à rainures, nouvellement peintes à la façon du XVe siècle par les bénévoles encadrés par l'architecte du Patrimoine, Léo Goas.









Autre blochet, audessous de l'encoche de fixation du jubé au XVIe siècle, en vis-à-vis du précédent.






Les deux premiers culots de voûte sculptés,  audessus du maître autel et dans l'axe de la verrière du chevet. La première sculpture est un visage barbu qui peut symboliser un Père Eternel, plaqué contre le mur du chevet.

NB: ces vues ont été réalisées récemment et fournies à l'association des Amis de la Chapelle de Rosquelfen, au cours de la visite de Monsieur Grammare, Délégué Départemental de la Fondation du Patrimoine des Côtes d'Armor, le vendredi 3 juillet 2020.

samedi 27 juin 2020

Dernière tranche de travaux sur la chapelle de Rosquelfen en Bon Repos sur Blavet (22)

Démontage de la façade du porche Sud de la chapelle de Rosquelfen




Les travaux de démontage du porche ont débuté en juin et présentent des difficultés inattendues. Le mur de façade a en effet été renforcé au cours du XXe siècle pour éviter tout mouvement des voussoirs, c'est-à-dire de la voûte en pierre. Ce démontage est rendu nécessaire afin de permettre le redressement des murs latéraux du porche sans les démonter, en utilisant la technique mise en oeuvre en 2013 pour le redressement du mur Nord de la nef (redressement sans démontage du mur par vérins hydrauliques et IPN.) Le travail de maçonnerie est réalisé par Pro BatiBreizh d'Hillion.



La façade d'entrée du porche est reconstituée au fur et à mesure du démontage de la maçonnerie. Les pierres numérotées sont replacées dans leur position d'origine sur le sol en attente du remontage après redressement du cintre dans sa forme d'origine.

samedi 20 juin 2020

Gravure sur pierre à Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

Desssin gravé dans le schiste Dévonien du Rocher du Marquis à Rosquelfen en Laniscat (22570)


Sur le sommet topographique du Rocher du Marquis, un point qui surplombe le Blavet et marque l'entrée dans la vallée de Bon Repos, le promeneur de passage peut observer ce dessin gravé dans la pierre depuis plusieurs décennies par un habitant de Rosquelfen. Ce dessin représente un couple regardant vers l'Ouest, c'est-à-dire vers Gouarec qui se situe à environ quarante mètres plus bas dans la confluence du Blavet et du Doré. L'homme est représenté de face sous la ceinture et de profil dans la partie supérieure. On remarque son chapeau et son attitude, les mains dans les poches. La femme est positionnée derrière lui avec la même position, la main gauche dans la poche . Son profil est marqué par un menton exagérément proéminent: un beau sujet d'étude pour les futurs achéologues!
Si cette gravure est contemporaine, la roche dans laquelle elle est gravée appartient au Dévonien moyen, un étage de l'ère primaire qui à cet endroit est daté entre 390 et 380 millions d'années.

jeudi 11 juin 2020

Peinture à Trémargat en Côtes d'Armor

La Belle Chasse en Trémargat

AJ 2019: rivière Belle Chasse: pastel sur papier
Secteur du moulin.

lundi 8 juin 2020

Minéraux radioactifs du Morbihan: la Kasolite de Lignol

La Kasolite de Kerségalec-en-Lignol, Morbihan.

Les meilleurs spécimens visibles en France proviennent de Kerségalec-en-Lignol. Il s'agit de placages en sphérules millimétriques orangées. Cette espèce radioactive est un minéral secondaire de la zone d'oxydation des gisements d'uranium. Son éclat gras particulier et sa couleur vive la distinguent des autres espèces secondaires de l'uranium à l'exception de l'uranotile béta. Sa formule chimique complexe est celle d'un silicate hydraté d'uranium et plomb: Pb(UO2)(SiO4)H2O.
Ce minéral appartient au système cristallin monoclinique. Son nom vient de la RDC (ancien Zaïre), de Kasolo dans la province du Shaba. Son habitus: en petits prismes allongés, parfois aplatis et souvent groupés en rosettes ou enduits cristallins. La couleur peut varier de l'orangé au rouge ou même au gris verdâtre. Dureté: 4-5 et densité: 5,9. La photo montre les agrégats en rosettes de quelques millimètres sur un fond d'hydroxydes de fer.
Il existe d'autres endroits en France où il est possible de rencontrer ce minéral, comme à Bigay, près de Lachaux, Lagadaillère, dans la Loire, près de Grury en Saône-et-Loire. La présence de ce minéral assez simple à identifier par son éclat gras, presque subadamantin, signe la présence de minéraux radioactifs comme l'uranotile et la pechblende qui ont été exploités par la Cogema dans ce secteur du Morbihan.
Sources:Les minéraux: Hervé Chaumeton, Eric Asselborn, Pierre-Jacques Chiappero et Jacques Galvier. Le Guide vert, éditions Solar 1987.

dimanche 7 juin 2020

Sculpture sur la chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22)

Sur la partie haute de l'entrée Sud de la chapelle de Rosquelfen, il est possible de voir une sculpture originale et d'apparence très moderne alors qu'elle est datée par l'architecte du Patrimoine, autour de 1500, c'est-à-dire fin XVe, début XVIe siècle. Il s'agit d'un triple triskell stylisé plutôt rare pour cette période. Il semblerait selon l'architecte du Patrimoine, Léo Goas que cette entrée Sud de la chapelle a été enrichie avant la mise en place du porche réalisé un peu plus tard. Cette partie de l'édifice est actuellement sous échafaudages et inaccessible. Les travaux en cours sont destinés à redresser les murs du porche qui se sont écartés vers l'extérieur  à leur sommet, modifiant ainsi l'allure de l'entrée qui n'est plus un plein-cintre régulier mais une "anse de panier". 
Triskell stylisé, entrée Sud

 Â l'issue des travaux, le porche doit retrouver son aspect d'origine.
Ces travaux ne permetront pas cette année, la tenue du pardon dans la chapelle.

mardi 26 mai 2020

Patrimoine de Bon Repos sur Blavet, la chapelle de Rosquelfen, Laniscat 22

Suite de la cinquième tranche des travaux à la chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22570)

Mise en place des éléments de la voûte de la nef par les charpentiers de Bretagne: alignement des cerces et poinçons ornés dans le respect de la chronologie historique (1395 à 1520). Les cerces du fond de la nef (côté clocher) sont les plus récents et ne disposent pas de gorge ni de culots de voûte en fêtage (XVIIe siècle, contemporains de la mise en place du clocher: 1668).

Cerces restaurés en chêne, réinstallés dans la nef

Les cerces début XVe présentent une gorge qui sert à emboîter les planches du lambris formant la voûte elle-même. Les culots sculptés d'origine sont réinstallés et alignés dans leur position d'origine. Les parties les plus abîmées des cerces sont remplacées par de nouvelles pièces de chêne.

Cerces et culots de voûte peints sur parties apparentes


Pigmentation des parties apparentes sous voûte par les bénévoles de l'association sous la direction de l'architecte du Patrimoine. Il s'agit d'une terre rouge associée à de la colle de poisson selon les procédés de l'époque (XVe).Le mélange est posé à chaud et sèche très rapidement.(coloration liée aux oxyhydroxydes de fer présents).





Détails sur les culots sculptés côté choeur et grande verrière
du chevet. Les parties non peintes sont masquées par la mise en place du lambris de la voûte qui est en préparation. Ce lambris est en chêne également conformément aux modes de réalisation des voûtes en bois au XVe siècle en Bretagne. La restauration respecte les procédés et couleurs d'origine. Les traces de pointes qui maintenaient le lambris sur les cerces, témoins d'une des restaurations "sauvages" antérieures, ont disparues.

samedi 16 mai 2020

Patrimoine de Laniscat: chapelle de Rosquelfen

Chapelle de Rosquelfen: dernière tranche de travaux

Toiture du porche enlevée pour démontage du pignon sud
La cinquième et dernière tranche des travaux sur la chapelle se déroule actuellement et comprend le redressement des murs du porche d'entrée Sud de la chapelle, ce qui oblige à démonter le pignon d'entrée afin de pouvoir restituer le plein-cintre roman d'origine. En même temps les "Charpentiers de Bretagne" de Moreac (Quistinic) refont la voûte de la nef. Ces travaux sont supervisés par l'architecte du Patrimoine Léo Goas Straaïger. Les "Amis de la chapelle de Rosquelfen" sont intervenus pour la découverture du porche et vont à nouveau intervenir pour l'application de la couleur sur les cerces, éléments de voûte de la nef, dans les jours qui viennent et dans le respect des mesures liées à la situation sanitaire du moment.