Libellés

lundi 18 mars 2019

Histoire et patrimoine à Sainte Brigitte, Morbihan

Suite de la "Carte Blanche" du 24 février dernier sur l'église de Sainte Brigitte: voir l'article publié sur le blog annexe: kostarc'hoad-pj ou en tapant kostarhoad-pj.blogspot.com

Croix pattée alésée arrondie, entrée du cimetière



La croix pattée à huit branches et colombe est un symbole huguenot dit : "croix huguenote"qui apparaît en 1688 après la révocation de l'Edit de Nantes par le roi Louis XIV.












Deux piliers à l'entrée du cimetière de Sainte Brigitte sont ornés d'une croix pattée à leur partie supérieure. D'où viennent ces croix stylisées et à quelle époque ont-elles été sculptées dans la roche du pays?

dimanche 10 mars 2019

Minéralogie en Morbihan

Minéraux naturels en environnement granitique: des espèces pas toujours fréquentables sans précautions dans le pays de Lignol, Persquen, Quistinic en Morbihan.

Quartz noir, dit Morion (Geoforum)
Lorsque l'on trouve dans des veines ou fissures traversant les blocs de granite, un quartz noir ou morion comme celui qui est présenté ici (cliquer sur la photo pour l'agrandir), c'est que ce quartz qui originellement est incolore, a subi une transformation par l'effet de la radioactivité naturelle du granite encaissant, c'est-à-dire par l'environnement pétrographique immédiat de ces fissures enrichies en silice cristallisée. Lorsque l'ouverture de ces fissures le permet, les cristaux de quartz  peuvent être automorphes, ce qui signifie: à faces bien visibles. Rassurons tout de suite l'amateur de beaux cristaux, celui-ci est inoffensif !

Pechblende en sphérolites centimétriques
Mais s'agissant du granite de ce secteur du Morbihan qui correspond à l'ancien permis minier de COGEMA (filiale du CEA), quelques veines de pegmatites dans le granite de ce secteur peuvent présenter des minéraux fortement radioactifs comme cette pechblende, et dans ce cas, il est recommandé de ne pas entrer en contact avec ces produits hautement radioactifs. La pechblende est en fait de l'uraninite, un dioxyde d'uranium (UO2) du système cubique mais qui se dégrade sous l'effet de sa propre radioactivité en minéraux dérivés souvent  déformés (ici le cube est transformé en sphérolites sous l'effet de la radioactivité). La couleur de ces minéraux est noirâtre à brun-noir (densité 10-11 et dureté 5-6). Ainsi, des trainées noirâtres dans les fissures du granite ou veines parfois bien visibles en surface doivent alerter en l'absence de moyens de mesurer  la radioactivité. Il est alors préférable de s'abstenir d'échantillonner!
Sources: "Les minéraux" guide vert d'E. Asselborn, P.J. Chiappero  et J. Galvier. Editions Solar 1987.
Morion: géoforum

samedi 2 mars 2019

Poème

"A la recherche d'une mélodie pour taquiner le silence éternel"
(Titre d'un tableau de Réon, autrefois au moulin du Corbeau en forêt de Quénécan et aujourd'hui à Prague (rép. Tchèque).

Rousse lune ascendante en ciel au noir si dense
Eclairant la surface des étangs endormis
Accompagne l'effraie taquinant le silence
Dans l'écrin forestier aux arômes de pluie

Ici vallons et crêtes font l'ombre singulière
A la recherche d'une mélodie pour taquiner le silence
 éternel. Huile sur toile de Réon
Sur les tapis de mousse aux fragrances d'humus
Sélène allume d'or les vibrations de l'air
En reflets sur les eaux où se baigne Vénus

Se dévoilent en surface par de discrets accords
D'étranges violoncelles et cornes aquatiques
Dans une symphonie où les sons et les corps
Accompagnent le bain de déesses antiques

Dans les ruines endormies du vieux château des Salles
Cette effraie me regarde dans l'éternel silence
Au coeur du temps usé par un destin fatal
Brisant la mélodie aux échos de jouvence

Dans cet endroit perdu, près d'un ancien moulin
Où Brigit à Imbolc façonne des présages
Souvenir étonnant des trames du destin:
Dans mon rêve soudain, la grotte d'un autre âge...
                                         3 mars 2019

mercredi 27 février 2019

Patrimoine de Sainte Brigitte en Morbihan

La fontaine Saint Ignace en forêt de Quénécan; Sainte Brigitte (56)

Dans le petit patrimoine rural de cette commune dont il a été question récemment ( une église pleine pour la Carte Blanche du 24 février), figure au coeur de Quénécan une fontaine déjà citée dans ce blog (illustration du poème "La Source" du 21 juin 2012)  dont les eaux sont réputées les plus pures du pays et lorsque l'on situe cette fontaine dans son contexte géologique, on peut constater en effet qu'elle bénéficie d'une situation et protection exceptionnelles. Elle est dans les formations briovériennes du centre de ce que l'on nomme le "crochon" de Quénécan et encadrée par les reliefs de grès armoricains qui forment l'ossature de la courbure en S de cette forêt et par la couverture forestière elle-même.
Fontaine St Ignace aux trois bassins
Cette fontaine sans aucun doute très ancienne (certains auteurs parlent de l'époque celtique) est christianisée au Moyen-Âge et placée dans le patrimoine de Saint Aignan sur le site infobretagne, ce qui n'est pas exact si l'on tient compte des limites communales créées à la Révolution (St Aignan comme Ste Brigitte étaient alors des trèves de Cléguérec). En effet, la chapelle de Saint Ignace est bien sur Saint Aignan mais la fontaine est incontestablement sur Sainte Brigitte.L'explication de cette appartenance à St Aignan pourrait être d'ordre cultuel, la fontaine étant associée à l'usage de la chapelle.  La fontaine aux trois bassins dispose d'une niche en face de chaque bassin; l'une d'elles recevait la statue de N.D. de la Force, patronne des forgerons, et les deux autres, Saint Ignace et Saint Méen.
Selon le témoignage d'une habitante de Ste Brigitte (Mme le Polotec, collectage de MC.Garrin en 1998), les enfants qui tardaient à marcher étaient envoyés à cette fontaine. Les anciens utilisaient également cette eau contre la typhoïde. Aujourd'hui, les niches ont perdu leurs statues mais l'eau pure de St Ignace continue à couler au coeur de la forêt dans cet endroit mystérieux et secret.
NB: Témoignages de Mme Videlo et Polotec dans "Kostarc'hoat. Renaissance d'un terroir de Basse Bretagne".P.Jézéquel et J.Y.Hélard 2001, éditions Coop Breizh (éd épuisée).

lundi 18 février 2019

Patrimoine de Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

Le pont de Bon Repos sur le Blavet en février

En février 2019, le pont de Bon Repos constitue le seul franchissement du Blavet canalisé, entre Gouarec et Saint Aignan. En effet à partir de la prochaine écluse vers l'Est, dite de Nicoleau (un ancien propriétaire), sur les cartes: écluse de Bellevue, et plus anciennement: écluse des Forges, commence le lac de Guerlédan, la plus grande réserve d'eau douce de Bretagne: 55 millions de mètres cubes et 400 hectares de surface pour une longueur totale de 12 kms.Sur cette vue prise début février, on observe le niveau  assez important des eaux, une situation normale en cette saison. Le passage éclusier réalisé entre 1830 et 1840 constitue une rupture dans l'agencement des arches de l'ancien pont construit par les moines de l'abbaye à proximité.

Cette seconde vue (montage) donne un aperçu
 du pont avant l'aménagement du Blavet en canal. Ce pont avait dix arches et a été construit
sur les vestiges d'une ancienne structure d'époque gallo-romaine si l'on se réfère à la thèse de Jean-Yves Eveillard sur la voie romaine de Rennes à Carhaix.Ces  vestiges antiques ont été mis à jour au moment des travaux d'aménagement du vieux pont pour le passage de la navigation sur le canal.

Sources: J.Y Eveillard "La voie romaine de Rennes à Carhaix. Recherches autour d'un itinéraire antique" Thèse de 3e cycle présentée en 1972 et publiée en 1976.

mercredi 13 février 2019

Information à propos des images du blog

Utilisation des images du blog rosquelfen-pj

Plusieurs sites internet utilisent les photos du blog sans préciser leur origine. Alors rappelons que les photos sont libres de droit à la condition que leur origine soit indiquée, ce qui est la moindre des choses. Plusieurs sites anglophones comme gerhardhealer.com ou jennymhaineslpc.com font une utilisation qui est une appropriation pure et simple des photos du blog. Certains sites comme thegalerie.eu font la même chose (dans une rubrique: rosquelfen-patrimoine) sans adresse utilisable pour communiquer; autant d'abus dans l'absence de respect des sources; sites à éviter donc...
Using images from the blog "rosquelfen-pj
Several websites use the blog illustrations without specifying their origin. So remember that the photos are free of rights on the express condition that their origin is indicated, which is the least of things!Several sites (in english) like gerhardhealer.com or jennymhaineslpc.com make a use that is a pure and simple appropriation of the blog photos. For sites like thegalerie.eu, it's the same thing (in a  heading: rosquelfen-heritage) without adress usable to communicate; as much abuse in the absence of respect for sources; sites to avoid so...

Patrimoine de Sainte Brigitte en Morbihan

Carte Blanche à Sainte Brigitte le 24 février à 15h dans l'église du village

Qui ne connait pas encore aujourd'hui les journées "Cartes Blanches" de Sainte Brigitte, cette charmante commune boisée (60% de forêt sur son sol) et à la limite Côtes d'Armor et Morbihan, dans cet espace naturel dominé par la forêt de  Quénécan?
Sur cette ancienne carte postale d'avant les années 1930, on aperçoit l'église et son enclos avec escalier donnant sur un échalier, la protection habituelle des cimetières qui alors, entouraient les églises dans chaque paroisse (on distingue encore des croix de bois derrière le mur et la flèche du petit clocher n'est pas la flèche actuelle plus courte). L'église et son histoire qui va du XVe au XIXe siècle raconte aussi l'histoire de Sainte Brigitte, de son sol (les pierres du bâti), de ses habitants (dont la liste des morts des guerres successives du XXe siècle). Cet élément du patrimoine révèle donc bien des choses sur ce village qui possède aussi un vestige très important de l'histoire de la maison de Rohan: le vieux château ruiné des Salles près de l'étang du même nom.
La vue aérienne du bourg dans les années 1950, marquées par le déclin rapide de la population rurale et la déprise agricole, montre la place de l'église dans un village qui ne compte que quelques maisons (l'habitat de Ste Brigitte est très dispersé sur l'ensemble de la commune).
Ste Brigitte appartient au petit terroir "koste 'r c'hoed", connu pour sa célèbre gavotte koste 'r c'hoed en ronde fermée, très prisée des amateurs de festou noz, avec Perret qui est le centre de ce terroir avec la Lande de Gouarec qui est en Plélauff et la partie Est de Lescoët-Gouarec.
Le 24 février à 15 h et dans l'église (gratuit), je présenterai avec Irène de Château-Thierry, déléguée et responsable de la commission d'art sacré du diocèse de Vannes, les "mystères de l'église de Sainte Brigitte" en parlant pour ce qui me concerne, des pierres du bâti et donc des particularités géologiques de la commune qui n'en manque pas.

jeudi 7 février 2019

Pétrographie en Kreiz Breizh

Un échantillonnage exceptionnel des granites du Massif Armoricain à "La Vallée des Saints" en Carnoët (Côtes d'Armor).

Santez Katell: Ste Catherine



Les statues réalisées en 2018 offrent déjà à elles seules un bel échantillonnage de roches armoricaines comme cette tête de Sainte Catherine faisant partie d'un ensemble de 4 éléments sculptés par Jean-Philippe Drevillon dans le granite clair de Louvigné-du-Désert.



Sant Bihui: St Bieuzy




La statue de St Bieuzy, dans le même granite (Louvigné-du-Désert) a été sculptée par Bruno Guyader. Elle fait une hauteur de 5m.

Sant Paban: Saint Paban








Cette sculpture est réalisée par Christophe Le Baquer dans le granite rose de la Clarté. Elle fait une hauteur de 4m60.



St Guillaume Pinchon 





Saint Guillaume Pinchon (Sant Gwilherm) est réalisé dans le granite clair de Cléder (29) par Vivien Gamba et fait 2m76. La  cruche située devant lui est sculptée dans un bloc de cornéenne à andalousite, variété chiastolite (Kerphalès en Glomel, matériau exploité sous l'appellation de guerphalite).

Santez Onenn

Santez Onenn ou Sainte Onenn est réalisée dans le granite rose de Perros-Guirec par Seenu Shnmugam et Gabrielle Shanmugam. La statue fait une hauteur de 4m50.

Bien d'autres granites sont utilisés par les sculpteurs de la Vallée des Saints et donnent un aperçu de la diversité de ces roches grenues réputées pour leur dureté et leur longévité.
Voir au sujet de la Vallée des Saints, l'article du 8 juillet 2013 sur ce blog.
Informations sur le site de Carnoët: contact@lavalleedessaints.bzh ou lavalleedessaints.com
Cliquez sur les vues pour les agrandir.

jeudi 31 janvier 2019

Poème et peinture

Romance matinale

 2007, projet d'extension: PJ, aquarelle et plume: 25x15cm
D'un passé qui ose
La métamorphose
Du temps des amants

La mémoire discrète
Fragile et secrète
Ecrit son roman

Sur la maison veille
Sorti du sommeil
Un soleil montant

Les chênes et hêtres
Devant la fenêtre
En spectres mutants

Font les ombres basses
Où ce matin passent
Les amours d'antan.

jeudi 24 janvier 2019

Dessin, peinture

Couleurs de Bretagne à Gouarec en 2001

PJ: la rue du Sénéchal. Mine graphite sur papier, 2001.41x24
Dans le cadre des animations programmées par l'association "Les Historiques" à Gouarec en 2001, une journée des peintres avait été mise en place avec la participation de "Couleurs de Bretagne" sur le thème de la ville et de son patrimoine bâti. En fin de journée, les oeuvres étaient présentées puis notées par un jury, dans la salle qui était alors dans les halles de Gouarec. Le  dessin aquarellé à la pointe graphite sur papier réalisé pour l'occasion n'est jamais revenu de cette exposition (sans doute pas perdu pour tout le monde!). Le tableau présenté ici qui s'intitule "La rue du Sénéchal" est  une version réalisée plusieurs semaines plus tard et moins "finie" (ni aquarellée) que l'original disparu.
 (Cliquer sur la photo pour l'agrandir).

mardi 15 janvier 2019

Patrimoine de Rostrenen en Côtes d'Armor

 propos de Notre Dame du Roncier et le vol de sa couronne avant Noël 2018

Le journal Ouest-France du 10 janvier 2019 révèle un évènement qui a suscité un vif émoi chez les paroissiens mais aussi chez les connaisseurs ou simplement attachés au patrimoine de la ville, et qui concerne le vol avant Noël de la couronne de la vierge Notre Dame du Roncier dont le buste est situé dans le transept gauche de la collégiale de Rostrenen.
L'article révèle à propos de la couronne qu'il s'agit d'une oeuvre d'un joaillier de Saint Brieuc (l'orfèvrerie Desury (et non Destry) commandée  par Hubert Bouché, banquier Pontivyen et frère de Mgr Bouché, évêque de St Brieuc et Tréguier de 1882 à 1888. Le couronnement de ce buste qui aurait été découvert  selon la légende au XIIIe siècle, a été effectué le 2 juillet 1900 à Rostrenen. Il s'agit de la neuvième vierge couronnée de Bretagne. Et l'auteur de poursuivre sur la couronne: "véritable chef-d'oeuvre, composée d'un bandeau, de huit branches et d'une croix, mêlant topazes, saphirs, hermines, écus en émaux, de l'or et de l'argent vieilli, ainsi que des rubis et une aigue-marine".L'article se termine par une précision importante: la couronne volée est un fac-similé et la véritable couronne est conservée en lieu sûr! Cette copie aurait donc trompé le voleur sans doute d'une ignorance abyssale sur la valeur d'un tel objet et le risque que représente pour lui la moindre tentative d'écoulement sur le marché de l'art.

Un passage sur le site de l'orfèvrerie Desury à Saint Brieuc (Desury Net, orfèvrerie Desury à Saint Brieuc depuis 1781. Copyright Xavier Desury 1998-2019) donne des indications intéressantes sur la véritable couronne et sa réalisation en 1900. On apprend que la couronne véritable est en vermeil (argent doré par procédé electrolytique), que les pierres serties sont de même nature et le terme "semi-précieuses" est utilisé pour les qualifier avec l'aveu de l'auteur sur sa non qualité d'expert dans ce domaine, ce qui relativise les termes employés. Il se trouve qu'en gemmologie les termes sont très importants et ont un sens très précis. Par exemple l'appellation de "pierres précieuses" ne concerne que quatre minéraux qui sont le diamant, l'émeraude, le rubis et le saphir (normes internationales CIBJO). Si les pierres étaient semi-précieuses, aucune de celles citées précédemment ne figurerait dans cette pièce d'orfèvrerie. Dans les pierres de couleur rouge comme dans le bleu, il peut y avoir plusieurs minéraux comme le grenat spessartine pour le rouge, ou le spinelle... Mais plus intéressantes sont les observations faites en mars 2016 sur cette couronne et qui conduisent à un doute sur le véritable auteur de l'oeuvre.
Photo Xavier Desury 2016
En effet, sur cette réalisation d'Hyppolyte Marie Desury orfèvre (1862-1904), l'auteur fait remarquer l'absence de poinçon losangique d'orfèvre, ce qui constitue selon lui une première anomalie. Ensuite il évoque deux poinçons à la base du bandeau dont un qui est "Desury H.. Saint Brieuc" puis un deuxième poinçon qui est celui d'argent massif (une tête de Minerve casquée dans un octogonal avec le chiffre 1 qui correspond au titre d'argent ou sa teneur dans le métal: 950/1000). Sous le menton de Minerve figure la marque du bureau de garantie provincial ayant contrôlé l'objet et il se trouve qu'il s'agit du signe de Lyon, ce qui laisse supposer que cette couronne a été réalisée à Lyon (sur commande de l'orfèvrerie Desury? sur ses plans?) Ce poinçon soulève donc un doute sur le circuit de réalisation de cette oeuvre exceptionnelle. La photo montre une pierre taillée plus importante sur le bandeau et à l'aplomb du blason de Rostrenen (4 blasons sur la couronne) qui présente la couleur d'une améthyste, une pierre que l'on retrouve sur les bagues épiscopales.
Reste une inconnue: en quoi était réalisé le fac-similé et quel coût pour en faire un? On peut imaginer que les pierres serties étaient en verre coloré et donc sans valeur, de quoi désappointer le voleur....

jeudi 10 janvier 2019

Poème

Orage hivernal

La flamme en ton regard d'un orage naissant
Sur ce visage alors vivant
Allume l'incendie flamboyant des couleurs
Ta mémoire fait le deuil d'une infinie douceur
Dont le coeur et les yeux ont gardé la fraîcheur

Hiver breton
Jours sans saveur, sons étouffés
D'un temps d'hiver et désolé
Font la saison transie, sans parfum ni lumière
Aux douloureux moments où fermant les paupières
Les rêves disparaissent dans le froid de la terre

Les jours s'en vont, les semaines, les saisons
Et tu aspires encore à d'autres horizons
Le présent hivernal impose sa patience
L'aube reste au futur et le jour en silence
Le temps n'efface pas les souvenirs d'enfance

Cet orage passager, apanage du vivant,
Vive expression des sentiments,
N'illumine déjà plus le présent qui s'abîme
Dans la morne saison endormie sous la bruine
D'un hiver sublimant le silence des ruines.

samedi 5 janvier 2019

Patrimoine de Rostrenen en Côtes d'Armor

Bonne année 2019 à tous les visiteurs du site.

Element incontournable du patrimoine rostrenois, la fabrique de meubles Branthome

Le fondateur de cette fabrique est Charles Branthome (1847-1880) qui va produire de nombreux meubles  facilement identifiables par les motifs de marquetterie bicolore et la plaque métallique apposée en façade: armoires, bancs et lits-clos ainsi que vaisseliers que l'on trouvera non seulement dans le pays Fisel mais en Pourlet et Fanch, finalement dans tout le centre Bretagne. Après le décès de Charles en 1880, sa veuve va poursuivre son oeuvre et c'est Valentin (1865-1926) qui prendra la suite de sa mère en 1899.
Dans ses meubles, Valentin Branthome associe les fuseaux typiquement cornouaillais à la marquetterie qui domine dans l'ancien pays de Vannes qui englobait avant la Révolution, Mellionnec, Plélauff et Perret (Pourlet, koste 'r c'hoed...)
L'armoire en illustration, réalisée par la fabrique de Valentin Branthome autour de 1920 se trouve aujourd'hui au Musée des Beaux-Arts de Rennes et représente le style régional abouti  mais aussi exceptionnel développé par cette fabrique rostrenoise.


Beaucoup plus fréquente et de la même période (1920), cette armoire représente le meuble le plus répandu dans la campagne non seulement rostrenoise mais centre bretonne. Réalisée en chêne, son poids est très élevé et les motifs décoratifs (végétaux) sont particulièrement développés en façade. Ces meubles actuellement un peu tombés dans l'oubli sont pourtant encore recherchés par quelques collectionneurs ou amateurs d'authentiques meubles locaux. De nombreuses armoires de cette époque finissent aujourd'hui sous la hache et dans les cheminées. Mais cette armoire Branthome est encore côtée pour son esthétique et son origine typiquement rostrenoise. Ces meubles qui ne sont plus fabriqués aujourd'hui font partie du patrimoine rural du kreiz Breiz et racontent aussi une histoire, celle de nos grands parents.

samedi 29 décembre 2018

2018, les 7 ans du blog

avril 2011 à décembre 2018: le blog a 7 ans et 8 mois.

Merci aux internautes qui ont suivi ce blog depuis avril 2011. Le compteur marque 95000 visites en 7 ans, ce qui fait en moyenne, 1326 par mois et 44 par jour, un chiffre modeste mais qui m'étonne car l' adresse (rosquelfen-pj) suppose de connaître le pays ou d'être bien informé! Durant cette période, des échanges et recherches ont enrichi certains articles et aujourd'hui, deux publications sont engagées sur des thèmes différents: dans la rubrique Patrimoine, l'histoire de la chapelle de Rosquelfen et de sa restauration presque achevée lorsque le porche et le berceau intérieur de la voûte auront été terminés, et dans la rubrique "Poèmes" un choix réalisé dans les 190 poèmes, la rubrique la plus regardée du blog, ce qui n'est pas sans m'étonner!Un recueil de poèmes sortira courant 2019. Pour les échanges avec les internautes, j'ai toujours accepté les remarques constructives et exclu les destructives qui heureusement sont rares et dénotent surtout une absence de sérénité. "Horas non numero nisi serena" :"Les heures ne comptent pas si elles ne sont pas sereines" dit un cadran solaire antique dans "Thérapie existentielle" de Irvin Yalom.
Alors excellente fin d'année  et bonne nouvelle année 2019 à tous.

mardi 18 décembre 2018

Poème

Le parleur de Décembre

Mon regard un instant se pose
Sur sa silhouette gracile
Arpentant les rues de la ville
Sous le crachin d'un ciel morose

Son visage m'apparaît soudain
Dans sa fermeture silencieuse
Les heures sont parfois malheureuses
Dans la fraîcheur de ce matin

Et bientôt l'atmosphère inquiète
Dans cette rue qui se remplit
De ces clameurs et tout ce bruit
La colère n'est jamais discrète!

Voici le temps déraisonnable
Où le parleur ici soudain
Ravive de Panard le quatrain
En renversant toutes les tables:

"De l'esprit faut-il qu'on décide
Sur le bruit d'un parleur sans fin?
Ne sait-on pas qu'un tonneau vide
Résonne mieux qu'un tonneau plein?"

Quartier blessé, brûlé, meurtri
Au soir tombant coulent des larmes
Après le temps bruyant des armes
Le parleur s'esquive dans la nuit.