Libellés

jeudi 30 juin 2022

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat, 22570 Bon Repos-sur-Blavet

Sortie du livre sur la chapelle de Rosquelfen en Laniscat


 C'est le vendredi premier juillet que le livre sur la chapelle de Rosquelfen  sera disponible à la vente auprès des Amis de la chapelle de Rosquelfen. Il sera présenté le 3 juillet, jour du pardon, à la salle des fêtes de Laniscat où aura lieu le repas du pardon.

Ce document de 85 pages, fait le bilan de treize années d'actions pour restaurer et sauvegarder ce monument au coeur du village de Rosquelfen, tout en reprenant les études  réalisées durant la même période sur l'histoire, la toponymie et les actions menées sur le patrimoine mobilier.

Le rôle de l'association a été déterminant dans l'évolution de ce vaste chantier, tant pour les actions entreprises au cours des années passées depuis 2010 que pour la recherche de donateurs durant toute cette période. Le résultat est enfin visible en extérieur comme à l'intérieur.

Maquette de la couverture: 29/06/2022

Le livre sera ensuite proposé à la vente au profit des actions pour la chapelle qui doivent se poursuivre:      (restauration du retable du maître-autel, du chemin de croix, travaux de préservation et valorisation des anciennes pierres tombales du cimetière, calvaire etc...) Les points de vente seront précisés dans la presse locale après le pardon du 3 juillet prochain.

Ce document unique, retrace également la chronologie de construction de  l'édifice dévoilé par l'architecte du Patrimoine Léo Goas Straaiger de Pluvigner qui a été aussi le maître d'oeuvre des travaux . Rappelons que la chapelle de Rosquelfen est un monument inscrit MH depuis juin 2014.

dimanche 26 juin 2022

Patrimoine de Plumergat en Morbihan

La chapelle de Gornevec en plumergat (56) ou "l'esthétique des ruines"

Le sort de la chapelle de Gornevec (XV et XVIe siècle) est un exemple  des aléas subis par un patrimoine architectural bâti de Bretagne plutôt abondant qui n'a pas toujours fait l'objet d'une grande attention, souvent faute de moyens, subissant ainsi les effets des crises économiques (ici la grande dépression d'entre deux guerres).

chapelle de Gornevec après sa restauration
Cette ancienne propriété des moines de Saint Gildas-de-Rhuys  est un édifice original en croix latine à chevet plat dont le transept et le choeur datent du XVe siècle (montés sur des fondations du XIe (il y avait donc un bâti antérieur), puis dans sa forme actuelle depuis 1543.Cette chapelle avait la particularité de recevoir chaque année les chevaux du pays dans un pardon et foire aux chevaux (comme à Saint Laurent en Silfiac) qui est une survivance de la fête celtique de Lugnasad, fête se déroulant le premier août dans le calendrier celtique. Ce pardon va cesser au moment de la ruine de cet édifice qui survient dès les années 1920, où la charpente s'effondre. Il est question d'une inscription MH en1925 (infobretagne) mais cette information n'est pas reprise dans la plupart des documents sur cette chapelle et la date de 1958 également évoquée suite à un projet de démontage de l'édifice ne sera pas non plus confirmée.
Le site d'infobretagne, dans: "patrimoine de Plumergat" indique qu'elle sera sauvée de la démolition en 1957, mais sont état de ruine va durer  plus de 60 ans!

la chapelle ruinée dans les années 1930 (Photo Y.Boëlle)
On trouve dans cette chapelle les armes de la famille de Rohan, seigneur suzerain et celles de trois autres familles nobles dont du Quenhuen et de Laouenan. Le clocheton s'effondre en 1923. Elle est restaurée à l'identique en 1990 et sa couverture en ardoises est réalisée en 1999. Les vitraux seront posés en 2000. Sur la photo des ruines, extraite du document "Des bretagnes très intérieures" d'Yvon Boëlle, Marc Nagels, Jean Hervoche et Philippe Le Guillou on peut admirer la silhouette hivernale et ruinée de cet édifice, un décor romantique et émouvant, plus impressionnant encore  que la version restaurée actuelle dont on ne  peut que se réjouir. Une visite incontournable pour ceux qui s'intéressent au patrimoine et qui se trouveraient dans le secteur d'Auray, Brech, Plescop.


mercredi 22 juin 2022

Poème

Sous les feux de Bélénos


Dans le tout dernier siècle de ce monde en sursis

La première des urgences  serait celle d'éduquer

Il est déjà très tard! la chute a commencé

Seule la  culture protège contre la barbarie.


Le climat lui aussi déclenche des alarmes

Chaleur et pandémie mobilisent la science

Sous un soleil ardent, la nature en silence

Nous fait rêver de pluie, sa douceur et ses charmes

Blavet à Toul Goulic

J'ai cherché le refuge des grands chaos moussus

Baignés du chant de l'eau sous les roches polies

Cet abandon divin à l'ultime paradis

Du bondissant Blavet en son vallon perdu


Le temps est déjà loin dans cet écrin sublime

Où les eaux brumisaient les fougères fleuries.

Mèlé à celles du fleuve au secret de son lit

Demeure ici l'écho de confidences intimes


Un trouble s'installe encore et résonne parfois

Lorsque j'imaginais embarquer pour Cythère

Faire un voyage ultime, tout nimbé de mystère

Respirer sur les îles, un parfum d'au-delà...

le chaos de Toul Goulic en juin


Le vaisseau toujours là, en vieille maison de pierres
Conserve la mémoire d'intimités joyeuses
Heures de jours ou de nuits, si brèves et merveilleuses
Au berceau des amours de vivants éphémères.


mardi 14 juin 2022

Poème

Mots de juin

Si je me souviens 

Du son de ta voix

Du rire aux éclats

Des roses au jardin


Sous chênes et mousses

Je vois la saison 

De belles vibrations

Et la vie si douce


Instants envoûtants

Par un pas de danse

Créer la romance

Portée par le vent


Les chansons d'amour

Seraient maintenant

D'un tout autre temps

Perdu pour toujours?      

cabane au jardin, mai 2022


Aujourd'hui l'effroi

Un fracas de guerre

Engoisse et misère

Quand sonne le glas!


Sous la bête immonde

Plus de blé qui pousse

Ni de fleurs si douces

L'horreur est féconde!


Alors j'ai rêvé

D'un monde merveilleux

D'un décor en bleu

D'espace enchanté


Tentons sans émoi

De  construire ensemble

Ce qui nous ressemble

 l'orée du bois.


 

jeudi 9 juin 2022

Trésor des bords du canal de Nantes à Brest, entre Saint Aignan et Neuillac (56)

Un édifice remarquable au bord du canal de Nantes à Brest: la chapelle de Carmès, Neuillac (56)

Entrée de la tour-porche de Carmès

 Le piéton qui s'engage sur le chemin de halage du canal de Nantes à Brest à partir de l'écluse de Tresclé pour rejoindre celle de Porzo, en allant vers le Sud, passe à 600 mètres d'un joyau qui mérite le détour avant de poursuivre sur le halage vers Pontivy. Cette chapelle est signalée sur le bord du halage par un petit panneau indicateur. La montée vers le monument permet de le découvrir ainsi que sa fontaine. C'est une chapelle en croix latine et grand appareillage de granite, bâtie par Jean du Porzo et les mécènes incontournables de cette époque, la famille de Rohan. Cette chapelle de fin XVe, début XVIe siècle pour son puissant clocher-porche (date gravée : 1521) sera agrandie au XVIIIe siècle. Sa voûte de nef est remarquablement peinte (les lambris sont de 1705). Le monument est classé MH depuis 1980.

Entrée dans la nef, mur peint


L'importance des peintures présentes non seulement sur la voûte lambrissée de la nef et du transept mais aussi sur les murs comme ici dans le porche d'entrée, donne à la chapelle cette originalité qui va se révéler plus importante encore qu'on ne l'imagine en creusant un peu l'histoire de la restauration de cet édifice.

Et on découvre en effet que lors des travaux de restauration entrepris en 1983, un lambris qui date de l'édifice originel, c'est-à-dire du XVe siècle se trouve sous le lambris du XVIIIe qui le masque complètement mais qui va également le protéger jusqu'à sa découverte de 1983. C'est dans la sacristie que se situe la partie visible de l'ancien lambris et à l'étage, un espace qui n'est accessible qu'à certaines périodes de l'année et avec un guide habilité.

Fragment du lambris peint du XVe

Le lambris gothique évoque des scènes de la vie de  Catherine d'Alexandrie entourée d'anges musiciens. Le dessin est remarquablement conservé et d'une fraîcheur étonnante. La conservation des couleurs s'explique par la présence du lambris de recouvrement posé en 1705 qui a joué son rôle protecteur au moins jusqu'en 1983.

Les illustrations du XVe figurent dans un dépliant explicatif qui est fourni au moment des visites de l'édifice ou à la mairie de Neuillac (dont l'extrait du fragment de fresque en photo jointe).

NB: cette chapelle entre dans l'un des circuits de "L'Art dans les Chapelles", manifestation qui se déroule chaque année en été dans le pays de Pontivy.

Pour plus de détails sur le sujet: le lien suivant: https://tour.klapty.com/nAo0fKj5QA/?deeplinking=true&startscene=0&startactions=lookat(1.7,-17.74,90,0,0); 

lundi 6 juin 2022

Nouvelle édition sur la ville de Gouarec en Côtes d'Armor

Nouvelle édition sur la ville de Gouarec

Nouvelle édition de mai 2022

 La presse locale informe depuis quelques jours de la parution d'une nouvelle édition sur Gouarec, édition qui succède à celle d'octobre 2014 qui comportait 32 pages et qui est depuis longtemps épuisée.

 Cette fois, Pierre Le Dour et moi-même avons réalisé un document de 52 pages qui prend en compte les éléments nouveaux survenus depuis 2014, date de parution du premier ouvrage, et qui concernent le patrimoine historique de la ville comme l'église N.D. de la Fosse, récemment restaurée  ou le calvaire de mission du cimetière de Saint Gilles. Le travail réalisé également par Pierre Le Dour dans le cimetière de Saint Gilles ou dans les recherches généalogiques liées à la succession des propriétaires du manoir de la Villeneuve, constitue un apport important à la connaissance de l'histoire locale.

Ce document sera dédicacé sous les halles de Gouarec le mercredi 8 juin et pourra s'acheter ensuite dans les différents endroits précisés dans la presse locale ou auprès des auteurs.


Quatrième de couverture, tableau de Le Guinio
Sur la page de garde du document figurent différents endroits typiques de Gouarec comme l'arrivée par Plélauff ou la Lande de Gouarec, l'église et l'ancien presbytère devenu Hôtel-de-Ville, le pavillon de Rohan et les Halles situées au centre de la ville.

La quatrième de couverture montre un tableau original de la chapelle de Saint Gilles dont il faut rappeler qu'elle est en réalité l'ancienne église tréviale de Gouarec avant la construction de l'église actuelle  à proximité du Blavet, sur l'emplacement de l'ancienne chapelle du château disparu.

Sur cette peinture réalisée en 1966, le peintre a placé la croix du calvaire, orientée vers l'ouest alors qu'elle est placée actuellement vers le Sud. Pourquoi ce changement? Un détail qui intrigue encore quelques gouarécains!

vendredi 27 mai 2022

Poème

L'âge de sagesse

Tête à tête émouvant, il y a déjà 7 ans!

Temps bien long, alors qu'en 7 jours
j'ai lu que Dieu créa le monde!
7 notes de musique enrichissent les 7 jours de la semaine.
Des sphères planétaires aux  7 chakras majeurs,
et le 7 à l'équilibre, harmonie du bonheur,
Le nombre de l'amour et de la pureté
ou celui des 7 sens, des 7 couleurs de l'arc-en-ciel.
Victoire dans l'arbre séphirotique,
J'aspire au ciel de Saturne (le 7 eme)
en alternant 7 péchés capitaux aux 7 vertus cardinales.
Chausser les bottes de 7 lieues,
Rêver au temps du septennat disparu,
Me noyer dans les digressions sur heptagramme:
un triangle dans un carré ou l'inverse, 
une croix centrée dans un triangle,
une figure étoilée à 7 branches...
En route vers le 7 à Saint Nicodème,
je tourne 7 fois la langue dans ma bouche
avant d'évoquer le G7, ce monde en perdition.
Je vois passer 7 nains mais où est Blanche Neige?
J'avais 7 ans alors, c'est l'âge dit de sagesse
et à cet âge je me souviens encore d'une psalmodie
des Laudes par une nuit étoilée de mai,
sans sommeil dans la proximité d'un couvent de mon village,
"Septies in die laudem dixi tibi"....(7 fois le jour, je chante vos louanges)
C'était il y a 67 ans, à l'âge de sagesse.

lundi 23 mai 2022

Randonnée "La boucle de Saint Antoine" à Lanrivain, Côtes d'Armor

Sur la boucle de Saint Antoine à Lanrivain (22)

C'est une marche de quelques kilomètres sur la rive gauche (Est) de la retenue d'eau de Kerne Uhel, créée en 1981 sur le tracé du Blavet qui est ici très proche de sa source. La réserve d'eau est d'environ 70 hectares.

Barrage de Kerne uhel vu de la berge Est en mai 2022

L'itinéraire débute et se termine au village de Saint Antoine, ce lieu magnifique et siège de l'association "Les Lieux Mouvants", bien connue pour ses animations estivales de grande qualité. 

bloc de granite naturel ou mégalithe?

En faisant cet itinéraire, le marcheur traverse des chaos granitiques et peut observer de gigantesques boules de la même roche, parfois isolées en sommet de colline ou sur flanc de vallée. Ce paysage est typique des zones granitiques.On est ici dans le massif granitique de Quintin qui est daté du début du Permien: 291 millions d'années selon les dernières datations réalisées à Rennes (J.J.Peuca).
Mais il arrive aussi que le marcheur se retrouve devant ce type de roche (photo) qui semble plantée verticalement dans le sol, exactement comme un mégalithe et dans ce cas, il faut vraiment être un spécialiste du Néolithique pour faire la distinction entre un élément naturel isolé et un mégalithe (menhir).
Bloc de granite isolé à flanc de vallée




Les deux photos de la même roche montrent sa position dans le relief, au dessus de la retenue d'eau de Kerne Uhel et interrogent vraiment , d'autant plus que des vestiges mégalithiques ainsi que des vestiges plus récents (gallo-romains) sont signalés dans ce secteur et à proximité de Toul Goulic un peu plus en aval de la rivière qui se perd à cet endroit dans les chaos granitiques.

Un bien bel itinéraire dans une nature verdoyante et encore préservée.

lundi 16 mai 2022

Le grand menhir de l'Etoile ou Mein Braz en forêt de Camors (Morbihan)

Mein braz ou Menhir de l'Etoile en forêt de Camors, Morbihan

menhir de l'Etoile.Photo Yvon Boëlle

 Dans la forêt de Camors, le marcheur croise quelques mégalithes du Néolithique dont le Mein Braz et ses trois mètres de hauteur qui n'est pas sans rappeler celui de Roc'h ar Lin en Saint Mayeux mais celui-ci est en granite, classé MH depuis 1934. Une autre pierre considérée comme menhir est couchée à proximité. Si on se déplace de 500m environ, deux autres menhirs sont encore visibles aujourd'hui dont le Mein Vihan (la petite pierre) qui fait 1m70 et son jumeau possible couché à proximité et nettement plus grand.


Illustration tirée d'un livre remarquable: "Des bretagnes très intérieures" de Yvon Boëlle, Marc Nagels, Jean Hervoche et Philippe Le Guillou.

lundi 9 mai 2022

Film de Jean Luc Chevé et l'assec du lac de Guerlédan en 2015

Les Gueules bleues de Guerlédan, film de Jean Luc Chevé.

Affiche de Cinelia 2022
Voici paru depuis peu un film de 90 minutes réalisé par Jean Luc Chevé à partir de l'assec du lac de Guerlédan, une vidange du lac considérée en 2015 comme la dernière à faire, compte tenu de l'évolution des techniques et méthodes de contrôle du barrage. Ce lac vidé a fait resurgir la vallée du Blavet canalisé avec ses écluses englouties et son chemin de halage mais aussi les maisons et carrières d'ardoises qui ont jusqu'au milieu du XXe siècle vu s'épuiser à la tâche des générations d'ouvriers dans les exploitations souterraines, abandonnées au moment de la montée des eaux du lac (voir articles précédents sur l'assec de 2015 sur ce blog). L'activité a perduré en surface, dans les veines exploitables au dessus du niveau des eaux jusqu'aux années 1950-60.

"Les gueules bleues de Guerlédan"est un film qui traite de la vie des ardoisiers qui travaillaient dans cette vallée en donnant la parole aux descendants de ces travailleurs et aux témoins de la fin de cette époque (comme Hervé Pochon, le dernier carrier de la vallée sur Bon Repos sur Blavet.)

Ce film procure une émotion intense qui témoigne de la justesse du propos des gens du pays, mais aussi par les images d'une beauté saisissante auxquelles il faut rajouter un son qui restitue fidèlement celui de la pierre jusqu'à l'ardoise... 

Le lac vers Trégnanton en mai 2022

Pour connaître et comprendre ce pays et les gens qui en sont originaires, il faut voir ce film et le montrer aux jeunes générations qui n'imaginent pas la vie que menaient ces "gueules bleues" dépassant rarement 40 ans, et leurs familles.

 Les marques de leur travail, laissées dans les parois schisteuses de Guerlédan, les murets en pierres sèches qui garnissent le flanc Nord de la vallée, Les puits d'extraction taillés dans la roche,imposent  au visiteur de passage un sentiment dominé par l'infini respect pour des gens pauvres et souvent méprisés de leur vivant. Simone, fille du forgeron des carriers qui intervient dans ce film à 93 ans et décédée depuis,se souvenait très bien de ces temps très durs mais conservait la mémoire d'une vie riche de la beauté du lieu, des couleurs, des odeurs et des sons...

Contact: cinelia@orange.fr  (02.96.25.06.25).


 

dimanche 8 mai 2022

Vision ancienne de Rosquelfen en Bon Repos sur Blavet (22)

Rosquelfen en Laniscat (Bon Repos sur Blavet) entre 1900 et 1960

ancienne carte postale début XXe, la chapelle

 Cette vue montre la chapelle de Rosquelfen au début XXe siècle avec son dôme de zinc recouvrant le clocher ainsi que l'entrée principale de l'enclos avec son portail en bois. Sur cette vue, le pignon du transept est encore en position normale. Il va commencer à s'incliner vers le sud  au début des années 1960.


Chapelle et ferme vues du Nord-Ouest avant 1914



Sur cette seconde vue prise du N-W et au début du XXe siècle, on constate une montée du lierre sur le clocher. Une ferme avec sa cour se situe au Nord-Ouest immédiat de l'enclos. Seul subsiste aujourd'hui le bâtiment de droite (le plus bas) qui borde l'ancien passage derrière la chapelle.

ND de Bon Secours dans le porche


Dans le porche d'entrée, côté Sud, on peut voir la statue d'Itron Varia Gwir Sikour (Notre Dame de Bon Secours) à qui la chapelle est dédiée et qui se situe dans son armoire-dais (fin XVe,débutXVIe)sans les portes, actuellement entreposé dans la chapelle. Son état fortement dégradé a poussé les bénévoles des "Amis de la Chapelle de Rosquelfen" à refaire ce dais pratiquement à l'identique mais en imaginant le décor interne des portes ainsi que le chapiteau disparu ici pour pouvoir faire passer le meuble sous la voûte du porche.

Après la fin de la cinquième tranche des travaux (février 2022), ce meuble du XVIe n'a pas été replacé à cet endroit et la statue est à nouveau dans son dais reconstitué et positionné dans la nef.

dimanche 1 mai 2022

Poème

 Beltaine

C'est au temps de Beltaine où les landes fleurissent

Qu'un soleil généreux active les couleurs

Les mois sombres s'en vont, les chênes reverdissent

Sous leurs ombres mouvantes, les sensations demeurent...


Guerlédan en avril 2022

 Je sais qu'en fin de jour, la Muse qui m'accompagne

Sur les sentiers fleuris de la belle saison

Pressent les intersignes autour de la  maison,

Ces corneilles du soir qu'une agitation gagne...


Le grand disque lunaire dans un ciel sans nuage

Etend son jaune blafard des crêtes aux vallées,

Un parfum de muguet par la brise porté

Réinvente une Alliance dans ce temps sous orage


La nuit éteint les ombres et si peu la mémoire!

Quand la fontaine chuchote sa romance de minuit

 travers la pénombre, c'est un  regard qui luit

Toujours d'ambre et de miel, la perpétuelle histoire...

vendredi 29 avril 2022

Fontaine Sainte Barbe au Faouët-Morbihan

La fontaine Sainte Barbe au Faouët, une autre fontaine de dévotion.

Fontaine Sainte Barbe du Faouët

Contrairement  aux fontaines précédentes de Laniscat ou de Magoar, la fontaine Sainte Barbe habille d'un petit monument, une source qui est un exhaure naturel du massif granitique dans lequel est construite la chapelle Sainte Barbe, lui donnant un cadre absolument unique en Bretagne, à flanc de roche et au-dessus de la rivière Ellé, dans un lieu magnifique qui fait la réputation de ce monument. Cette roche nommée "Roc'h ar marc'h vran" en breton (la roche du cheval corbeau) laisse supposer un lieu particulier bien antérieur au christianisme.Ce lieu se situe également sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

La fontaine est donc ici constituée d'un bâti protecteur (XVIe) en granite avec bassin unique où les pélerins buvaient une gorgée d'eau en invoquant Sainte Barbe. Cette sainte, vierge martyre du IIIe siècle est la patronne des pompiers, artilleurs, mineurs et se retrouve statufiée dans de nombreux édifices religieux car elle est invoquée pour la protection contre la foudre et les incendies, un fléau redouté depuis toujours. Si le pardon de Sainte Barbe est célébré fin juin, la fête de Sainte Barbe est  en décembre et constituait autrefois un rite des temps sombres dans le découpage du temps évoqué précédemment en parlant des celtes. Il ne fait aucun doute que cette fontaine devait précéder l'actuelle bien avant le christianisme.

Sainte Barbe décapitée


La statue en granite à grain moyen est toujours présente dans cette fontaine située dans le bois en contrebas de la chapelle, mais elle a subi, sans doute à la Révolution, une décapitation bien visible. On distingue sur le flanc gauche de la statue (à droite sur l'image), la tour crénelée qui symbolise le martyre de cette sainte, enfermée dans cette tour par son bourreau qui était aussi son père.

Une pratique que l'on peut assimiler à une superstition perdure encore de nos jours. Elle consiste à jeter dans le bassin, une pièce de monnaie en faisant un voeu ou en simple geste de reconnaissance vis-à-vis de cette sainte protectrice, toujours présente dans la mémoire des habitants, rassurés aussi par la persistance d'une eau s'écoulant de la roche à cet endroit.

Voir sur ce blog, articles antérieurs sur Sainte Barbe.

dimanche 24 avril 2022

Rituels et fontaines sacrées en Kreiz Breizh: la fontaine Saint Gildas de Laniscat - Bon Repos sur Blavet (22)

Fontaine du chien- Fontaine du chat-Fontaine de Saint Gildas à Laniscat.

"Feunteun ar C'hi- Feunteun ar C'hazh- Feunteun Sant Weltas" 

Fontaine aux trois bassins
à Laniscat, route de St Mayeux
Cette fontaine originale par ses trois bassins (la statue de Saint Gildas a disparu), se trouve à proximité et au bas de l'élévation schisteuse où se situe la chapelle Sant Weltas (Saint Gildas) du XVIIIe. Cette chapelle remplacerait un monument (tumulus) du néolithique annoncé par un menhir encore debout dans la parcelle située au Nord immédiat de la butte.(voir articles sur ce blog)

Un panneau rédigé en trois langues (breton, français et anglais) explique au passant que cette fontaine était fréquentée pour les bienfaits de St Gildas, guérisseur de la rage qui se nommait ici "droug Sant Weltas" (le mal de St Gildas). Un pardon a lieu dans cette chapelle le dernier dimanche de janvier, d'où le dicton:    " Deiz pardon sant Weltas, Kolla ar goañv ge dent bras, Pe 'bada kant deiz c'hoazh!"   

(Au pardon de Saint Gildas, Le rude hiver s'en va, Ou se prolonge de 100 jours!)

Mais pourquoi une fontaine associant le chien et le chat dans un rituel autour de l'eau?

Il faut remonter au temps des Celtes pour  approcher l'origine de ces rites  bien antérieurs aux monuments encore visibles aujourd'hui. L'année celtique comporte deux saisons: une saison sombre débutant à Samain (après le 1ier novembre, devenu la Toussaint et le jour suivant: celui des morts pour le christianisme) et la saison claire qui débute à Beltaine (1/05). C'est donc avant la "purification" d'Imbolc (le premier février) qu'a lieu le pardon de Saint Gildas (dernier dimanche de janvier). Le même rite se déroule à Magoar, un peu plus au Nord.

Fontaine de Saint Gildas (aux chiens) de Magoar 
Chaque 31 janvier, les chiens étaient amenés en procession à la fontaine, après l'office et on leur donnait à manger. Cette cérémonie devait croyait-on alors, les protéger de la rage.
Bernard Rio indique à propos des animaux et fontaines: " L'offrande du pain s'avérait le point commun entre les chiens et les chevaux. Ces animaux chtoniens fréquentaient les mondes d'en haut et d'en bas, allaient et venaient de la saison noire à la saison blanche. Le pardon des chiens en hiver à la chapelle Saint Gildas à Laniscat, le pardon des chevaux en été à Penvenan. La fontaine servait de porte spatio-temporelle pour ces messagers de l'Autre Monde. Le rite de fécondité se doublait d'un rite de protection."
Ainsi, malgré les efforts du clergé (Concile de Trente), les rituels autour des fontaines ont longtemps conservé la marque d'une ancienne civilisation qui considérait les points d'eau, ces sources de la vie, avec un infini respect,bien différemment d'aujourd'hui! Les humains associaient alors à ces rituels,les animaux comme le cheval et le chien, partenaires indispensables au moins jusqu'au siècle dernier. Mais alors le chat? Cet animal qui n'a pas la réputation d'aimer le contact de l'eau est néanmoins un partenaire des humains pour la protection des réserves de grains et doit lui aussi être protégé des maladies par les vertus de l'eau de cette fontaine sacrée.Aucun rituel n'est indiqué à propos du chat dont on peut imaginer qu'il pouvait sans doute boire quelques gouttes d'eau sacrée, être nourri comme le chien et disposer ainsi de la protection du Saint contre les maladies.
Pour Christian Le Gac, les pratiques rituelles liées aux eaux miraculeuses des fontaines sont de trois ordres: les rites de guérison (comme l'eau de la fontaine St Ignace en Ste Brigitte qui aurait guéri du typhus), les rites de divination (comme à St Efflam) et les rites de protection comme à Laniscat et Magoar. Ces rites, aujourd'hui abandonnés restent bien présents dans la mémoire des anciens.
Sources: "Sur les chemins des pardons et pélerinages en Bretagne" par Bernard Rio.
Blog de christianlegac. Infobretagne: patrimoine de Laniscat et Magoar.



lundi 18 avril 2022

Recherches INRAP: complément à l'article du 12 avril 2022

Chantier de l'INRAP sur le contournement de Rostrenen (suite)

Ancien fossé comblé vu en coupe

Sur cette vue, on distingue parfaitement le comblement d'un ancien fossé par un sédiment plus sombre qui s'arrête contre le parement du fossé où le sol en place est bien visible. Ce genre de contact permet de se faire une idée de la morphologie et de la profondeur des fossés qui ceinturaient un espace occupé par les hommes. Ici la datation n'est pas précisée (époque gauloise ou gallo-romaine).

Carte d'Etat Major de 1866

Cette carte d'Etat-Major de 1866 est intéressante car elle situe le secteur fouillé par les archéologues dans son contexte du XIXe siècle avec la réalisation depuis peu du canal de Nantes à Brest et donc de la fameuse "Tranchée du canal", creusée par les bagnards  qui ne se trouve pas très loin de la zone étudiée.Sur cette carte, la route nationale passe par la voie romaine et arrive à Rostrenen par Saint Jacques. La N164bis (Montauban-Rostrenen) est sans doute décidée par Louis Philippe en 1848. La portion Rostrenen-Carhaix (ex route royale 164) a été aménagée sous la 3e République (C.R.)


Réserve souterraine (grains)


Tous les "greniers" à céréales ne sont pas montés sur poteaux, bien qu'il y en ait un très grand nombre sur le site étudié ou à proximité. On trouve parfois des cavités (environ 1 m3 ou un peu moins) souterraines parfaitement formées ou taillées en forme de réceptacles ovoïdes ou arrondis et destinés à conserver des denrées végétales ou alimentaires. Ces cavités sont différentes des trous de poteaux qui sont cylindriques et non "ventrus" comme ce type de cavité-magasin.


PS: photos PJ, carte EM fournie par Christian Robert.