Libellés

vendredi 6 novembre 2020

Poème

Le dormeur de Beaucours


Sous les grands hêtres de Beaucours
Regarde un instant cette image
Du grand sommeil d'un géant sage
Indifférent aux bruits du jour
chaos granitique de Beaucours, St Nicolas du Pelem

Te souviens-tu de ces sous-bois
Que nous arpentions en riant
Lumières et ombres sous le vent
Portant les sons de ce temps là?

Un temps désormais suspendu
Comme la symphonie des sons, 
Sylvestre et riche partition
Peut-être à jamais disparue...

Le grand chaos s'est endormi
Dans son décor de feuilles fanées
Le bois silencieux déserté
Attend le retour à la vie

Nos jours à présent sont comptés
Sur les chemins aux feuilles mortes
Où le géant garde la porte
D'un autre monde réenchanté.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire