Libellés

jeudi 19 novembre 2020

Le menhir de St Uzec, patrimoine des Côtes d'Armor

 L'étrange menhir christianisé de Saint Uzec (Saint Josse) sur Pleumeur-Bodou (22)


Près de la chapelle Saint Uzec de Pleumeur-Bodou, se situe un menhir très célèbre, l'un des plus connus des Côtes d'Armor et même de Bretagne tant il a fait l'objet de nombreuses cartes postales et ceci dès que cette technique d'illustration a existé, c'est-à-dire dès la fin du XIXe siècle. Classé MH depuis 1889 (l'un des premiers menhirs classés), ce mégalithe du Néolithique (-5000 à -2000 avant notre ère) fait 7m40 de hauteur pour 2m50 de largeur. Il a été érigé près d'une allée couverte (Keryvon) qui marque un lieu de sépulture collective. La pierre est un granite clair prélevé sur place dans laquelle on observe des formes en "gouttières" naturelles dans le sens d'élongation de la roche. Ces "gouttières" ou "goulottes" en creux ont fait l'objet de nombreuses conjectures sur l'usage primitif de ce monument et qui ont contribué sans doute à son intérêt pour le public.


C'est (selon wikipedia) au cours d'une mission de Julien Maunoir en 1674 que ce menhir aurait fait l'objet d'une christianisation par sculpture de scènes de la Passion du Christ et de tableaux peints sur la face la plus lisse de la pierre également surmontée d'un Christ en croix. Cette ancienne carte postale du monument montre bien les motifs sculptés et peints sur la pierre. Cet habillage religieux marque bien la volonté, non pas de détruire, mais d'intégrer ce représentant d'un "culte" païen des pierres levées dans la religion du Royaume (de Louis XIV à l'époque). Ces "tableaux" à thèmes religieux seront la marque de ce jésuite prédicateur et bretonnant qui utilisera abondamment les images pour rendre son instruction accessible aux personnes dont, s'agissant du peuple, le plus grand nombre n'était pas lettré.


Sur cette vue arrière du monument, on voit bien les "gorges" étroites qui semblent partir du sommet de la pierre. Des figures comparables se voient encore aujourd'hui sur certains blocs de granite du chaos des gorges du Corong en Kreiz Breizh. Il s'agit bien de figures d'érosion héritées du quaternaire.

Image "Par Besenbinder, CCBY-SA3.0,https://commons."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire