Libellés

mercredi 5 mars 2014

Poème

L'éveil
Est-ce vraiment l'âge de dormir?
Le temps bientôt sera fini
Quand s'éteindront les souvenirs
Dans les ténèbres de l'oubli.

Je ne dors pas, je vois encore
Au coeur des nuits l'ombre portée
De silhouettes en pourpre et or
Sur fond de lune révélées.

Ce qui m'émeut auquel je songe
Toujours ici m'a ramené,
Je n'ose dire ce qui me ronge
Je garde au secret mes pensées.

J'attends que surgisse de l'ombre
Et apparaisse le moment
Où la lumière dans la pénombre
Effacera d'anciens tourments.

Je vois dans le miroir du temps
Les belles années disparues,
Orphée, d'Eurydice très amant,
Son impatience hélas qui tue.

Les rochers pleurent même les arbres
tendent leurs branches dénudées
Vers la lumière qui toujours tarde
Et qui tremblote comme fumée.

Dans mon regard se réverbèrent
Les feux d'étoiles au firmament
Tous les rivages, le bleu des mers
Disparaîtront en m'endormant.

Je ne dors pas, j'ouvre ma porte
Et je m'éloigne dans l'infini,
Les peines et les joies que j'emporte
Viennent bercer mon insomnie.

Je ne dors pas la nuit je veille
Sur la colline aux rochers bleus,
Je sais encore tant de merveilles
Aux couleurs d'or des derniers feux.                         Photos: Landes du Liscuis en Rosquelfen: Laniscat (22)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.