Libellés

samedi 5 août 2017

Minéralogie

La Variscite, un minéral utilisé depuis le Néolithique en Bretagne.

Variscite polie: Reno Chris, Wikipedia anglais
La Variscite est un aluminophosphate hydraté appartenant au système cristallin orthorhombique et formant une série avec la Strengite. Ce dernier présente dans sa formule chimique du fer 2+ en lieu et place de Al et qui est souvent rose violacé alors que la variscite est plutôt dans le vert à jaune-vert. Ce nom de Variscite vient de Variscia qui est l'ancien nom de Vogtland, une ville de Saxe en Allemagne (exRDA). Son éclat est vitreux à cireux, du vert pâle au vert émeraude (voir photo de Reno Chris jointe). Transparente à translucide, sa dureté est de 3,5 à 4,5 et sa densité de 2,6. Elle est soluble dans les bases. On trouve de superbes nodules prenant un très beau poli, en Utah, en Arizona, USA, mais aussi en RFA (Saxe), à Zamora en Espagne et pour l'ouest, à Pannecé en Loire Atlantique (carrière de la Floquerie).
collier en callaïs de variscite: Vassil
Ce minéral secondaire est formé par l'action d'eaux météoriques ou
hydrothermales phosphatées sur les roches alumineuses. Il est souvent
confondu avec la Turquoise (mais celle-ci décrépite et noircit au
chalumeau, ce que ne fait pas la variscite).La variscite est fluorescente et luminescente, translucide à transparente.
Un collier en callaïs (terme vernaculaire utilisé pour qualifier les différents minéraux ou roches entrant dans la confection de parures en archéologie) et plus précisément en variscite a été découvert en 1853 dans le tumulus de Tumiac (presqu'île de Rhuys, près de Vannes) et conservé dans un musée de Vannes. La datation de cet objet correspondrait au Néolithique terminal-début de l'âge du Bronze. Sa provenance comme celle de  nombreux éléments polis en variscite découverts sur la côte Sud de Bretagne, pourrait être locale (Pannecé en Loire Atlantique).
Sources: Wikipedia, photographies de Reno Chris et Vassil. "Les minéraux":E. Asselborn, P.J. Chiappero, J. Galvier sous la direction de H. Chaumeton, Guide Vert éd:Solar.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire