Libellés

dimanche 16 février 2014

Archéologie

Le grand cairn de Barnenez à Plouezoc'h (29)
Un article publié en novembre 2013 sur ce même blog, insistait sur l'importance des vestiges Néolithiques en Bretagne et particulièrement sur les côtes, comme à Locmariaquer, situé dans le Morbihan, à la sortie du Golfe. Aujourd'hui, poursuivant le tour des côtes bretonnes, c'est sur la côte nord et au nord de Morlaix que l'on découvre le plus grand mausolée d'Europe datant de cette période: le grand cairn de Barnenez, construit entre 4500 et 3900 avant l'ère chrétienne. Mesurant 75 mètres de longueur pour 28 de largeur, il est composé de deux monuments accolés: le plus ancien, en dolérite (pierre sombre) et le plus récent en granite. Le contraste de couleur permet de bien visualiser les deux parties du monument.
Sur cette photo, on distingue le cairn au premier plan et la Manche à l'horizon. Le monument en pierres sèches ne sera signalé comme tumulus qu'en 1850. Cent ans plus tard (1954) il est racheté par un entrepreneur pour servir de carrière et commence à être démonté. Il faudra une mobilisation de scientifiques en 1955 pour arrêter le massacre. Le nouveau ministre de la culture (ministère créé en 1959), André Malraux jouera un rôle dans cette sauvegarde. Le cairn primaire, le plus ancien contient cinq tombes collectives à couloir. Le cairn secondaire en granite contient six tombes. Il est deux fois plus important que le cairn primaire. La pente du terrain a obligé les bâtisseurs du Néolithique à maîtriser les poussées internes dans cette masse de pierres, masse qui devait compenser la déclivité naturelle du sol vers la baie de Morlaix.
Cette photo aérienne prise à la verticale du cairn et en été, montre bien l'emprise circulaire de la carrière de pierres qui avait commencé l'arasement de ce monument (à droite du cairn, cliquer sur la photo). Cette carrière présente aujourd'hui l'intérêt d'offrir aux visiteurs une coupe interne et complète des chambres funéraires. Ces tombes révèlent le haut degré de technicité atteint par les hommes de cette époque, notamment par la maîtrise de la technique dite de la "fausse coupole" permettant avec des pierres plates de réaliser des voûtes parfaitement stables puisque parvenues intactes jusqu'à nous, 6000 ans plus tard!
Sources: "Centre des monuments nationaux, Cairn de Barnenez, 29252 Plouezoc'h.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.