Libellés

vendredi 3 octobre 2014

Sculpture et patrimoine

Un blason en mairie de Laniscat (Côtes d'Armor)

Un magnifique blason sculpté dans un bloc de granite clair est apporté en mairie par un habitant de Saint Ygeaux. L'origine de cette pierre sculptée est  connue et provient de Keriolet en Laniscat. Elle fait immédiatement penser à une partie du blason dessiné par Frotier de la Messelière lors de sa visite du manoir de Kériolet.

Il y a cependant une différence avec le dessin de Frotier de la Messelière car ce dessin est composé de deux blasons surmontés par une couronne de vicomte, le blason à gauche étant à 7 macles comme celui de la photo et le blason de droite: "d'azur à la bande d'argent (sur laquelle est écrit NAMERI) accompagnée de trois mains dextres d'or, posées 2 et 1".Ce blason correspond d'après cet auteur, à celui de la famille De la Touche de Porman. La date qui figure sur celui-ci: 1717 est intéressante car elle correspond au mariage de René de la Touche de Porman avec Catherine-Yvonne Guiller du Guernic dont il serait logique de retrouver les armes associées et donc sur le blason de gauche ("d'or au dragon ou salamandre vomissant des flammes de gueules"), mais il n'en est rien. Il s'agirait selon le texte de Frotier de La Messelière des armes de la famille du Quellenec de Kerjacob, une branche des Quellennec qui dispose en effet d'un blason "d'argent à 7 macles de gueules, 3,3 et 1". On devine sur la photo les sept prismes ou macles, mais la couleur est absente et pourtant nécessaire pour lever toute ambiguïté. Pourquoi ces armoiries du Quellenec de Kerjacob se trouvent associées à celles de la Touche de Porman? Sans doute par le jeu des alliances avec de Suasse et de Bizien  où l'on trouve le nom du Quellenec associé. Toutefois, cela n'explique pas la présence de ce blason en 1717 sur Keriolet. Il reste donc une étude généalogique à compléter sur les héritiers de ce domaine de Keriolet en LANISCAT.
Sources: Pierre Le Dour, CGHP, nobiliaires bretons Briant de Laubrière, Potier de Courcy.

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Keriolet appartenait à la famille du Fresne. La seigneurie passa vers la fin du XVe dans la famille Gourdel (de gueules au croissant d’argent, accompagné de trois roses du même), qui la conserva jusqu'au XVIIIe.
    Pour les dernières générations : Yves-Louis Gourdel, écuyer, seigneur de Keriolet, né à Laniscat le 20 février 1713 et baptisé le 21, décédé à Laniscat le 18 décembre 1773 et inhumé le lendemain en la chapelle du Rosaire de l’église paroissiale, épouse à Laniscat le 1er février 1733 Rose-Alexise de La Touche, dame de Pormant en Réguiny, fille de de René de La Touche, écuyer, seigneur de Pormant, baptisé à Réguiny le 18 février 1688 et y est inhumé le 14 novembre 1744, et de Catherine-Yvonne Guiller, dame du Guernic en Plussilien, née vers 1691 et décédée à Plussulien le 23 septembre 1749, dont :
    1) Marie-Louise Gourdel, née à Laniscat le 17 novembre 1733 et baptisée le 19, épouse à Laniscat le 30 décembre 1765 Jean-François Liézart, écuyer, né à Pacé, fils de Georges-Eusèbe Liézart, écuyern et de feu Suzanne-Renée du Bailleul ;
    2) Marie-Rose Gourdel, née à Laniscat le 8 mai 1735 et baptisée le 10, religieuse de cœur à l’abbaye Saint Georges de Rennes dès 1789 ;
    3) Louis-Olivier Gourdel, né à Laniscat le 7 décembre 1736 et baptisé le 10 ;
    4) Claude-François Gourdel, né à Laniscat le 15 septembre 1738 et baptisé le 17 ;
    5) Honoré-Mathurin Gourdel, né à Laniscat le 12 juillet 1740 et baptisé le 13 ;
    6) Reine-Claude Gourdel, née à Laniscat le 13 avril 1742 et baptisée le 16 ;
    7) Prudence-Alexie Gourdel, née à Laniscat le 29 janvier 1744 et baptisée le 31 ;
    8) Maurice-Louis Gourdel, né à Laniscat le 17 avril 1747 et baptisé le 19 ;

    cordialement

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour et merci pour ces précisions. Nous allons creuser un peu du côté de Yves-Louis Gourdel, du fait de la date (1717) sur le blason. Un héraldiste m'a récemment parlé d'une alliance possible (voir sa descendance).Et encore merci de vous intéresser à ces articles sur notre patrimoine.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.