Libellés

vendredi 24 août 2018

Land art au Liscuis, Bon Repos sur Blavet (22)

Land art sur les crêtes du Liscuis, entre Gouarec et Bon Repos (Côtes d'Armor)

Sur les crêtes du Liscuis, le chemin des randonneurs (GR) passe sur les éboulis des anciennes extractions d'ardoises et l'endroit est remarquable par sa beauté, son calme et sa vue imprenable sur la vallée du Blavet canalisé, avec l'écluse de Saint Hervé et son déversoir, vers l'Est, les ruines de l'abbaye de Bon Repos et en rive droite, la forêt de Quénécan avec son piton proche du ruisseau du Pouldu qui conserve les traces du "fort" de Castel Cran, un site carolingien bien connu dans le pays, mais aussi à propos du Pouldu, la mémoire du fameux chemin du roi Salomon,décrit dans le cartulaire de Redon (IXe siècle).

Cet endroit est celui d'une halte sur l'itinéraire de randonnée et inspire certains marcheurs qui élèvent des monticules de pierres (l'ardoise du Liscuis).
Ces constructions éphémères peuvent durer plusieurs années si les marcheurs de passage ne décident pas de les réutiliser pour refaire la même chose par eux-mêmes. Ce "Land Art" ajoute au lieu une touche étrange qui interroge le passant. Sérénité du temps long dans un univers où le minéral et le végétal sont en parfaite symbiose.

2 commentaires:

  1. Les guides de hautes montagnes sont obligés de les détruire, car ils interfèrent
    avec les leurs, qui ont une signification très précise sur les passages les plus sûrs , qu'ils indiquent de cette façons à leur collègues en cours d’ascension.Rien à voir avec la mode du monticule (zen) élaboré par des gens qui ne savent pas se
    qu'ils font?!
    Margot

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Margot.Précision intéressante en effet. Mais pour le Liscuis qui ne dépasse guère les 250m d'altitude, ces monticules sont comparables à ceux qui sont réalisés sur le bord de mer avec les galets. Pour quelles raisons certains marcheurs font ces "monticules zen", la question est posée...

    RépondreSupprimer