Libellés

vendredi 8 janvier 2021

Poème

Saturation

Viens respirer cet air mobile

et inconnu des urbains,

la caresse sur les roches dressées

où le végétal habille la pierre

depuis la nuit des temps,

 celle du vent

avec lequel nous partageons le chemin,

Liscuis en fin d'hiver 2019
au présent figé de l'hiver.

Nos pas silencieux n'affectent en rien

l'harmonie des landes libérées

du pouvoir et de la présence des hommes

initiateurs de l'absurde!

Entends-tu le bouillonnement

d'épisodiques torrents d'Argoat?

Quand l'humanité erre sans but

dans un monde saturé d'informations contradictoires,

regarde, dans l'obscurité de fin du jour,

le voile sombre des nuages crever sur l'horizon.

Saturne et Jupiter vont alors ouvrir le bal des lumières célestes.

Il est temps de suivre son étoile...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire