Libellés

samedi 5 janvier 2019

Patrimoine de Rostrenen en Côtes d'Armor

Bonne année 2019 à tous les visiteurs du site.

Elément incontournable du patrimoine rostrenois, la fabrique de meubles Branthome.

Le fondateur de cette fabrique est Charles Branthome (1847-1880) qui va produire de nombreux meubles  facilement identifiables par les motifs de marqueterie bicolore et la plaque métallique apposée en façade: armoires, bancs et lits-clos ainsi que vaisseliers que l'on trouvera non seulement dans le pays Fisel mais en Pourlet et Fanch, finalement dans tout le centre Bretagne. Après le décès de Charles en 1880, sa veuve va poursuivre son oeuvre et c'est Valentin (1865-1926) qui prendra la suite de sa mère en 1899.
Dans ses meubles, Valentin Branthome associe les fuseaux typiquement cornouaillais à la marqueterie qui domine dans l'ancien pays de Vannes qui englobait avant la Révolution, Mellionnec, Plélauff et Perret (Pourlet, koste 'r c'hoed...)
L'armoire en illustration, réalisée par la fabrique de Valentin Branthome autour de 1920 se trouve aujourd'hui au Musée des Beaux-Arts de Rennes et représente le style régional abouti  mais aussi exceptionnel développé par cette fabrique rostrenoise.


Beaucoup plus fréquente et de la même période (1920), cette armoire représente le meuble le plus répandu dans la campagne non seulement rostrenoise mais centre bretonne. Réalisée en chêne, son poids est très élevé et les motifs décoratifs (végétaux) sont particulièrement développés en façade. Ces meubles actuellement un peu tombés dans l'oubli sont pourtant encore recherchés par quelques collectionneurs ou amateurs d'authentiques meubles locaux. De nombreuses armoires de cette époque finissent aujourd'hui sous la hache et dans les cheminées. Mais cette armoire Branthome est encore côtée pour son esthétique et son origine typiquement rostrenoise. Ces meubles qui ne sont plus fabriqués aujourd'hui font partie du patrimoine rural du kreiz Breiz et racontent aussi une histoire, celle de nos grands parents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire